Alors voilà, je suis assez fan des Tomb Raider depuis le premier opus et bien entendu en apprenant la sortie d’un nouvel épisode sur PS3 je n’ai pas pu m’empêcher de l’acheter dès sa sortie ! Le boîtier en main à la sortie du magasin, j’ai le cœur qui palpite comme lors d’un premier rendez-vous et dans ma tête une seule question demeure : est-ce qu’il est aussi bien que le laissaient penser les bandes-annonces ! Car oui c’est souvent le cas quand un éditeur reprend une licence connue et sort un nouveau jeu, on appréhende de se retrouver avec une nouvelle arnaque ! Les éditeurs ont tendance à croire qu’il suffit d’une licence connue pour qu’elle se vende sans faire d’effort ou sans renouveler ses principes. Car oui, malheureusement, la prise de risque dans le jeu vidéo cela ne paye pas souvent ! Et là pour le coup je trouve qu’ils ont prit des risques car beaucoup de mécanique du jeu ont été changés.

Mais bon je m’égare et je me perds, je pourrais discuter longtemps de ce sujet qui est hors sujet. Me voilà chez moi, j’insère le disque tout tremblant dans ma console et là je découvre le menu de départ assez soigné avec cette pluie battante, cette musique et je lance le jeu. Voilà l’intro ; on y découvre une Lara changée mais pas pour un mal ! Je trouve qu’elle ressemble plus à une femme réelle si vous voyez ce que je veux dire ! J’entends par là une femme non retouchée et pas avec une poitrine prête à la faire tomber en avant au moindre saut ! Rien que le début entre le naufrage du bateau et l’enlèvement de notre héroïne par une sorte de cannibale me laisse présager du meilleur me scotche complètement et je me rends compte que j’ai regardé toute cette introduction la bouche ouverte quand ma femme me le fait remarquer ;-).

Ceci est une Lara Croft qui semble être à fleur de peau mais elle semble aussi trouver dans cette émotivité palpable le moteur de sa survie
Ceci est une Lara Croft qui semble être à fleur de peau mais elle semble aussi trouver dans cette émotivité palpable le moteur de sa survie

Ceci est une Lara Croft qui semble être à fleur de peau mais elle semble aussi trouver dans cette émotivité palpable le moteur de sa survie

Une fois l’émerveillement de l’introduction passé, je dois dire qu’après quelques heures de jeu je ne peux qu’aimer ! On a toujours envie d’aller plus loin dans le jeu, il y a des moments mythiques que je ne nommerai pas pour ne pas vous spoiler le jeu, mais sincèrement quel jeu ! Tout d’abord, les graphismes sont magnifiques avec des paysages très variés et la météo avec ses divers effets et il y le travail du son avec des sonorités magnifiques. D’ailleurs, la musique accompagne toujours les moments importants, elle intervient toujours au bon moment en restant discrète. La jouabilité est superbe aucun souci à mon niveau. Le temps de jeu est assez bon si on cherche tous les secrets cachés, mais je vous avoue  que je l’ai trouvé trop court, quand on aime ce n’est jamais long !

On découvre une Lara Croft débutante, un peu l’adolescente type qui dans une situation désespéré va réagir comme n’importe qui le ferait pour survivre, (enfin il faut être balaise pour escalader comme elle le fait) en se défendant et en faisant tout ce qu’il faut pour ne pas périr. Il faut l’avouer que l’on a jamais vu Lara en prendre autant dans la tête. E c’est là la force du jeu, on s’attache à elle car elle parait normale. J’entends par là qu’elle a des sentiments et elle n’est pas parfaite dès le début de son aventure. Elle apprend au fur et à mesure à se défendre et à devenir le personnage que l’on connaît dans les autres jeux.

Je vous épargnerai le multijoueur que je trouve anecdotique et vraiment nulle à côté du jeu solo !

En résumé Tomb Raider est un super jeu et il serait vraiment dommage de passer à côté. J’espère vous avoir donné envie de l’essayer, car en plus à l’heure actuelle il ne vaut plus très cher.

Voilà une Lara Croft à l'épreuve du réel, de la pluie, de la douleur et du doute, mais une Lara Croft qui sait quand même très bien tirer à l'arc

Voilà une Lara Croft à l'épreuve du réel, de la pluie, de la douleur et du doute, mais une Lara Croft qui sait quand même très bien tirer à l'arc

Voilà, c'est le premier article de Sébastien que je publie sur le blog. Il inaugure une nouvelle catégorie que j'ai très simplement appelée : l'autre c'est vous. C'est l'occasion pour mes lecteurs habitués et habituels de lire une nouvelle prose avec une approche différente de la mienne, plus pragmatique et moins alambiquée. C'est aussi une source de motivation à jouer à Tomb Raider pour pouvoir écrire ma critique à mon tour et la mettre en regard de celle-ci.

Retour à l'accueil