Certains fêtent les anniversaires de leur blog, moi j’ai fêté mon non anniversaire il y a quelques articles de là et aujourd’hui, je veux dire et par cet article je fête mon quatre centième article ! Sans déconner, ça m’étonne moi-même. D’autant plus que je ne suis pas du genre à faire dans la news d’actualité à date de péremption courte, ou à pondre du test à la chaîne pour satisfaire le community manager qui m’envoie quelques jeux comme on lance un biscuit à un bon toutou.

Mais non je ne suis pas aigri, ni même amère, tout juste suis-je un peu moqueur, mais qui aime bien, charrie bien nous apprend le dicton. Et si je ne peux pas gentiment taper ou tapoter sur la gueule de ses voisins, confrères et concurrents alors à quoi bon vivre en démocratie. En tout cas, sincèrement, je suis sûr le cul d’avoir réussi à pondre avec cet article mon quatre centième article autour du jeu vidéo. Bien sûr, les mauvaises langues diront que j’ai souvent cédé aux charmes d’une illustration racoleuse mais que voulez-vous les pisse-froid, on a la ligne éditoriale que l’on veut. Et comment racoler les bots de Google et les pervers de la toile sans régulièrement mettre de l’eau au moulin des recherches qui veulent voir Peach nue ? Je sors quand même en deuxième position sur la recherche Princesse Peach nue, n’est-ce pas là la consécration d’un blog où je me bat pour développer une prose à la fois critique et littéraire sur les jeux vidéo tout en restant accessible et jubilatoire ? Je crois que tout est dit non ? Si je me réfère à Google Analitycs, mon addiction du moment, depuis un an les pages les plus consultées sont :

  1. Le tag Princess Peach is so Sexy
  2. Suivie de l’article Princesse Peach toute nue
  3. Et en troisième place ; Quand la Princesse Peach se sent sexy elle s’exhibe

Il n’y a pas à dire, j’ai le chic de trouver de bons titres pour mes articles.

À remarquer aussi que dans les autres pages les plus consultées, deux critiques de films où je ne suis pas tendre avec les films à savoir Oblivion et Les Immortels. Mais aussi mon article sur Candy Crush Saga et le test de Ni No Kuni, je suis étonné d’ailleurs qu’il soit dans le top dix des pages les plus consulté mais j’en suis heureux parce que le jeu est lui-même dans mon top trois des jeux vidéo que j’ai aimé. Et pour finir dans le chiffre, dans le top dix des recherches naturelles qui conduisent à mon blog sept concerne Peach et sa sexualité ou sa nudité … on a les visiteurs que l’on mérite j’imagine. Et vous savez quoi ? Je vous aime visiteurs licencieux amateurs du cul d’une héroïne de jeu vidéo !

Je n’étais pas parti pour faire dans le chiffre, le nombre ou la statistique, je n’étais même pas parti pour écrire un article, mais j’ai vu que ça allait être mon 400 ème, putain ce n’est pas rien, je suis sûr qu’en unité de blogueur cela équivaut au trois ans de vie commune quand tu es en couple ou à dix ans de vie de lolcat ou bien à mille ans pour un arbre.

Bon que dire, que faire d’autre ? On va peut-être arrêter là l’égotrip des 400, soit cent de plus que les 300 spartiates et on va reprendre le fil de ma vie de blogueur, c'est-à-dire courir après les 30 projets d’articles que j’ai en retard et dont je peux vous dire qu’ils seront les meilleurs que vous n’avez jamais lus.

Merci à la fidélité des lecteurs, merci à ceux qui commentent, merci aussi à ceux qui critique.

Qu’espériez-vous ? Que je termine cet article sans rendre un vibrant hommage à la fille sans qui ce blog ne serait qu’un désert hanté par des visiteurs disparates ? Je ne pouvais pas ne pas mettre en avant et en valeur les atouts les plus frétillants de la Princesse Peach grâce à qui ce blog est visité par des personnes qui souhaiteraient bien volontiers visiter Princesse Peach de l’intérieur … Merci poupée

Qu’espériez-vous ? Que je termine cet article sans rendre un vibrant hommage à la fille sans qui ce blog ne serait qu’un désert hanté par des visiteurs disparates ? Je ne pouvais pas ne pas mettre en avant et en valeur les atouts les plus frétillants de la Princesse Peach grâce à qui ce blog est visité par des personnes qui souhaiteraient bien volontiers visiter Princesse Peach de l’intérieur … Merci poupée

Retour à l'accueil