Ce qui est inquiétant avec Brothers A tale of two sons c'est justement le plébiscite critique qu'il a reçut à sa sortie. Faut-il en conclure que tous les journalistes et les blogueurs sont tous des vendus à la solde des marchands de jeux vidéo ou simplement qu'ils sont suffisamment naïfs et trop peu équipés en esprit critique pour ne pas se faire prendre par le piège émotionnel grossier de ce jeu ?

L'autre moi qui opère sur Facebook

Dis mon frère ? Quoi ? Tu la vois toi la révolution d'ici ?

Dis mon frère ? Quoi ? Tu la vois toi la révolution d'ici ?

Retour à l'accueil