Chronique de joueur

Publié le par Mémoire de joueur

Toutes les idées sont connes.

Aujourd’hui avant midi j’ai joué sur ma tablette à Clash of Clan, sûrement moins d’une minute pour récolter mon élixir et mon or.

J’ai joué à Mutant Génétique Génération sur la tablette et sur Facebook sur mon compte spécial fake joueur de jeu qui n’assume pas. J’ai cramé toutes mes actions et j’attends de pouvoir y rejouer dans la journée, j’attends aussi la fin de mes hybridations.

J’ai aussi joué à NBA 2k15 mais c’était hier soir, enfin hier nuit, après minuit donc aujourd’hui, j’ai donc bien allumé ma PS3.

En moins de douze heures trois jeux différents, je suis donc bien un gamer non ?

Chronique de joueur

Je fais dans la chronique quotidienne autant que dans l'auto persuasion, je fais dans l'air du temps, ère du jeu vidéo de consommation courante. D'ailleurs hier, en jouer à NBA2K je regrettais le dernier jeu qui m'avait donné envie de jouer, quand l'envie de rallumer la console est plus forte que le reste, c'était Final Fantasy Lightning Returns et c'était bien. C'était dominant et je me demande ce qu'un jeu a besoin d'avoir comme qualité pour me conduire à cela, à cette expérience du jeu qui devient la source principale d'expérience de ma journée. Parce qu'autrement, même si je joue parfois longtemps, parfois souvent, le jeu reste secondaire comme pure distraction, comme une manière de se délier l'esprit, comme une façon de s'occuper les mains pendant que l'on écoute la radio ou que l'on pense. Il y a dans ma vie assez peu de jeux qui sont passés au premier plan de ma vie. C'est triste je crois. Ou c'est normal, enfin c'est parce que c'est normal que c'est triste en fait.

Publié dans Chronique de joueur

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article