Créer de petits jeux de rôle

Publié le 29 Juin 2015

Le jeu de rôle c'est quoi ? Je ne sais pas (enfin si, je sais mais je n'ai pas envie d'en parler, ce n'est pas moi qui vais faire la définition). Là je veux juste parler de ce que j'ai fait, je me suis amusé à écrire de petits jeux de rôles, de tous petits jeux de rôle pour un concours participer au concours lancé par le site Scriiipt.com. Ce concours il était une fois un petit jeu de rôle est lui-même inspiré par le concours anglo-saxon 200 words challenge, sauf que là c'est en français et qu'en français on a tendance à parler plus. Il s'agissait donc de créer un jeu de rôle en 250 mots. Pas un de plus et parfois quelques mots de moins.

Il y a longtemps que je n'ai pas fait de jeux de rôle, pas au sens d'y jouer mais bien au sens d'en fabriquer et j'ai eu envie de me frotter à cette contrainte ; surtout que j'ai toujours trouvé les contraintes stimulantes, plus elles sont contraignantes et plus elles m'inspirent. J'en suis donc arrivé en quelques semaines à écrire neuf tous petits jeux de rôle. Et je vais profiter de mon blog pour vous les présenter.

J'ai commencé par Fragments, ce n'est pas forcément ma meilleure idée parce que c'est une idée d'univers que j'avais avant le concours, le principe d'un monde dans le monde dans le monde et de personnage qui voyagent dans ces mondes imbriqués comme des poupées russes. Et essayer de faire rentrer cette idée en 250 mots c'était vraiment coton.

Ensuite je me suis dit qu'il me fallait penser dès le départ de manière plus concise. J'en suis donc venu à élaborer La fuite, un jeu qui essai d'insérer sa mécanique de création à l'intérieur même de sa présentation, une sorte de proposition unique où le matériel de jeu est lui-même le jeu. Je crois que c'est ce que j'ai pondu de mieux pour ce concours.

A partir de ce moment-là je me suis un peu dispersé, j'ai eu deux idées en même temps. Une idée très pulp que j'ai voulu parodique mais fonctionnelle c'est Alien & Dragon, j'aime l'idée de mettre des personnages décalés en prise avec un monde de fantasy classique. Mais poser cette ambiance en 250 mots ce n'était pas simple. De l'autre côté j'avais cette idée de proposer une classe de personnage unique, un peu marginale, c'est le principe de Les regardeurs, où les joueurs incarneraient des peintres capable de mettre leur art au service de la guerre ou du divertissement puisque les Regardeurs peuvent projeter leurs sujets dans leurs tableaux où ils vivent une scène en boucle comme dans un Gif animé.

Après ça, un soir alors que je prenais ma douche, j'écoutais un podcast où il était question de proposition créative originale. Et là je me suis demandé ce que donnerai un jeu de rôle où la mécanique centrale serait de pousser les joueurs à engager des actions originales. Ainsi le titre essaie d'invoquer une proposition absurde mais originale parce que je me dis bien qu'un jeu dont la mécanique pousserai les joueurs à faire des choses toujours plus neuve, innovante ou originale conduirait rapidement la partie dans l'absurde et j'aime cette idée. Et mouton du titre fait bien sûr référence aux moutons de Panurge, ces éternels suiveurs, et noirs pour parler de ceux qui justement son en marge. Le truc c'est que je suis parti sans idée d'univers ou de contenu, juste cette mécanique absurde et une fois posé les bases de cette mécaniques il ne me restait que peu de mots pour esquisser un univers, c'est pour ça que j'ai opté pour du contemporain.

Il est clair qu'à ce moment ma créativité est partie dans le non-sens, c'est là que j'ai pensé à Tweet or die, ou Tweet & Sword, bref l'idée idiote d'un jeu où les personnages doivent rédiger leurs actions dans des tweets et où les résultats de leurs actions est jaugé en fonction du nombre de notifications. Ensuite j'avais pensé à plein de détails, de variations, mais comme toujours, 250 mots ça fait peu ...

Après ça j'avais encore l'esprit embrouillé alors je suis parti sur l'idée d'un jeu de rôle qui pourrait s'inspirer des jeux vidéo die & retry. Il me fallait donc réussir à trousser un système de jeu qui fasse entrer cette logique de die & retry en quelques mots. Encore une fois c'était frustrant, partir sur une idée un peu trop grosse pour le format. Mais j'ai quand même trouvé la place de mettre une fiche de personnage dans ce tout petit jeu.

J'étais enfin débarrassé des idées loufoques, je pouvais donc m'adonner à une idée plus narrative et poétique. Mais avant cela je suis passé par un stade presque conceptuel, une sorte de jeu de rôle générique dénommé Quand il faut jouer à un jeu de rôle. Je l'ai pondu presque d'un coup, sur le fil de l'absurde.

Et cette fois je pouvais me lancer dans l'idée poétique de l'Oracle. Un jeu où un ou plusieurs oracles doivent chercher une réponse à une question dans une suite de tableaux mystiques créés par les visions incarnées par les joueurs. C'est un concept qui s'essaie au narrativisme en 250 mots, pas facile. L'idée ne me semble pas mauvaise mais difficile encore à rentre en si peu de place.

Je ne vais pas vous le cacher, j'ai encore quelques idées à développer mais le concours s'arrête jeudi et je ne sais pas si j'aurai le temps de poser mes 250 mots par idées. Quoi qu'il en soit c'était vraiment stimulant, savoir que l'on est restreint à 250 c'est rassurant et en même temps bien sûr c'est frustrant. Mais pour moi qui ai tendance à digresser facilement et vite faire trop long ça m'a aidé à trier, aller à l'essentiel, retirer, épurer, alleger mon écriture.

Il est vrai que dans la mise en page de mes propositions sur mon blog j'ai peut-être très légèrement dépassé les 250 mots soit avec le titre ou quelques légendes qui ne sont pas présentes dans les versions que j'ai envoyé. Idem pour les illustrations qui sont des bonus volés sur la toile en exclusivité pour mon blog.

Créer de petits jeux de rôle

Rédigé par Ceci est un blog

Publié dans #jeux de rôle, #jdr, #250 mots

Repost 0
Commenter cet article

JuliEm 23/05/2016 22:23

Bonjour. Je te félicite pour tes idées. Perso, je trouve que tu en as de très bonnes. Je ne suis pas vraiment douée en écriture, mais je pense que les lecteurs accrocheront certainement aux messages que tu as voulu véhiculer. Merci pour le partage et continue à nous transporter dans cet univers fantastique comme tu sais si bien le faire. Bye !

Monsieur C 23/05/2016 23:34

Je ne sais pas, c'est juste une pierre jetée dans l'océan de la créativité