J’ai évoqué dans ma dernière publication l’envie d’écrire des articles sur mes retours d’achats de jeux vidéo et de jeux de rôle que ce soit en vide-greniers, en brocante, dans les Cash Converters like ou dans des boutiques plus conventionnelles. Rechercher des jeux à un prix intéressant c’est déjà un soit un jeu, une vraie partie de plaisir en amont du plaisir ludique du jeu en lui même. Et si j’accepte enfin de souscrire à la rédaction de ce genre d’article c’est justement pour partager avec vous le plaisir réel que je prends dans cette drôle de quête. Mon but n’est pas de réunir la totalité des titres de la PS3 ou de la PSP, ni d’autres consoles mais véritablement de chiner, de chasser, de chercher et rechercher à acquérir des jeux à un bon prix, en tout cas en dépensant le moins possible. Il s’agit de se laisser porter par un coup de coeur, ou de se faire emporter par sa curiosité pour explorer des ludothèques en se sentant libre. Parce que moins l’investissement financier est élevé et plus le sentiment de liberté vis à vis du rapport de force économique jeu vs client est grand. Il est vrai que le concept de bon prix est une notion subjective qui peut dépendre tout autant de l’intérêt que l’on a pour un titre, que de la côte officieuse d’un jeu, de sa qualité ludique ou de sa qualité matérielle le tout pondéré par sa jauge personnelle ; en tout cas je me suis pris au jeu, trouver des jeux aux meilleurs prix possibles. Et plus je trouve des prix bas et moins j’ai envie de dépenser beaucoup pour jouer.  

 

Bref, depuis mon dernier article j’ai justement rentré un certain nombre de jeux. J’ai donc matière à rédiger ce qui va suivre.

 

Il y a eu deux week-end de passés depuis le dernier article, dont un férié, ce qui m’a permis de faire pas six ou sept vide-greniers. Pour autant je n’y a pas fait de grandes trouvailles en terme de jeux vidéo. Malgré tout j’ai trouvé trois jeux PSP, un que je voulais posséder, un que j’avais déjà et un que je ne connaissais pas. Le titre que je voulais tester c’est Manhunt 2 un survival-horror de Rockstar dans un état nickel même s’il était un peu cher pour de la PSP, de souvenir il était à 7 euros. Le logo de Rockstar est en soi un marqueur de curiosité raisonnable pour acheter ce jeu, la réputation sulfureuse et glauque du jeu que j’ai manqué sur PS2. Le jeu que je possédais déjà c’est Crisis Core - Final Fantasy VII - lui aussi trouvé en vide-grenier dans un état nickel, et lui aussi pour 7 euros. Il est dans un meilleur état que celui que je possède déjà. Et comme c’est sûrment un des meilleurs titres de la PSP, et qu’en plus c’est un Final Fantasy et qu’il est en super état, je ne vois pas comment je pouvais résister. Et pour en  finir avec la PSP j’ai mis la main sur un jeu que je ne connaissais absolument pas, Phineas and Ferb voyage dans la 2ème dimension. Le jeu était annoncé à 3 euros, négocier pour 1 euro lui aussi dans un état superbe du coup je suis reparti avec. J’ai pris le temps de le tester un peu et à ma grande surprise, j’ai trouve le jeu plutôt sympa.  

Retour d’achat - jeux vidéo

Côté de la PS3 je suis content d’avoir trouvé le premier Borderlands dans son édition game of the year. J’ai mis du temps à apprécier ce jeu, mais au bout de mon troisième essaie j’ai eu un coup de coeur pour l’univers et le gameplay très orienté action mais je l’avais fait en version dématérialisé du coup le trouver en version physique me fait plaisir. Qui plus est il est complet et en bon état. A côté de lui j’ai trouvé Zone of the Enders HD collection. J’ai gardé un très vague souvenir du premier, découverts à l’époque sur PS2, vague mais bon souvenir et ça me rend curieux de redécouvrir cet univers de science fiction épurée (enfin dans mon souvenir c’était assez épuré). C’était 10 euros pour ces deux titres, soit 5 euros le jeu. Par contre le Zone of the Enders est sans notice et la jaquette était dans un état plutôt crapouille comme s’il avait été rangé dans une armoire pleine de mouches. Mais après un nettoyage en règle l’objet est tout à fait présentable. Ce sont les seuls trouvailles jeux vidéo en vide-grenier durant ces deux dernières semaines.

Retour d’achat - jeux vidéo
Retour d’achat - jeux vidéo

Dans mon idée de me constituer un univers culturel autour du jeu de rôle j’avais envie de rapporter quelque chose en lien plus ou moins direct avec le jeu de rôle. Des enfants qui vendaient tout ce que l’on trouve dans une chambre de jeunes enfants La boîte à énigmes junior. Comme le dit la couverture, c’est un jeu pour devenir un grand maître des mondes fantastiques ! Tout est dit. Il s’agit d’un jeu de carte et d’énigmes, enfin un jeu avec des cartes où se trouve des énigmes le tout dans une ambiance puisé dans l’imaginaire de Tolkien, c’est d’ailleurs ce qui m’a conduit à l’acheter. Les énigmes sont très simples, et le jeu s’adresse vraiment aux juniors, mais il est complet et en très bon état. Je suppose que les petites filles qui vendaient ce jeu n’ont pas appréciés ce jeu, tant pis pour elles, tant mieux pour moi.

Retour d’achat - jeux vidéo
Retour d’achat - jeux vidéo

Et c’est tout pour les vide-greniers ; mais je n’ai pas arrêté mes achats pour autant. Cela fait un moment que je lis à droite et à gauche que l’on fait de bonnes affaires dans les hypermarchés Auchan. Je me suis donc décidé à aller voir par moi même. J’ai un peu fouillé et je suis reparti avec deux titres tous les deux étiquetés à -50%. D’un côté j’ai attrapé Army of two: le 40ème jour sur PSP. Le jeu est sous blister, blister non officiel mais c’est un détail parfaitement anodin parce que je compte bien y jouer et trouver une fine couche de plastique autour d’un boitier ne m’apporte rien, ni plaisir ni satisfaction. Le jeu était étiqueté à 5 euros, moins 50% le calcul était facile et le prix tentant. Ensuite j’ai porté mon dévolu sur un jeu que je ne connaissais absolument pas, Under Defeat HD deluxe edition. Lui aussi était sous blister, officiel cette fois, et aussi vite déchiré pour tester le jeu. C’est un vrai shoot’em up à l’ancienne, nerveux et fluide. Le jeu était étiqueté à 10 euros, je vous laisse calculer le -50%. Je suis donc reparti avec deux jeux pour la somme de 7.5 euros ce qui me semble être tout à fait raisonnable et satisfaisant pour moi.

Retour d’achat - jeux vidéo
Retour d’achat - jeux vidéo

Il se trouve que le Auchan où je suis allé ce trouve au même endroit que le Cash Converters, je n’allais pas me priver d’y faire un tour. Pour une fois je n’ai rien trouvé sur PSP alors que généralement je fais de bonnes pioches PSP dans ce genre de magasins. Qu’importe, j’ai regardé les jeux PS3 ; par chance l’offre deux jeux achetés un jeu offert était en place. Je n’ai pas eu de mal à trouver trois jeux qui m’intéressaient. Le premier je le connaissais déjà pour l’avoir acheté quasiment à sa sortie, y avoir joué, l’avoir terminé et l’avoir revendu. C’est Warhammer 40000 SpaceMarine. Si j’ai repris ce jeu c’est que je vais bientôt débuter une partie du jeu de rôle Rogue Trader, un jeu de rôle qui se déroule dans l’univers de Warhammer 40k. Il faut savoir que cet univers de science fiction à la fois vieille école et décomplexé m’a toujours fasciné. Je l’ai découverts il y a bien longtemps au travers des codex du jeu de figurine basé sur cet univers. Mais je n’avais jamais pu jouer aux jeux de rôles se déroulant dans cet univers ; du coup il est devenu comme mon arlésienne. J’avais apprécié le jeu la première fois que j’y avais joué. En rentrant je l’ai directement mit dans la console et j’ai une nouvelle fois aimé ce jeu. Il n’invente rien, mais il est fidèle à l’esprit du jeu de rôle, j’aime sa simplicité rugueuse et sa brutalité exutoire. Il se dégage une forme de brutalité formelle que je trouve encore très belle. Bref une belle redécouverte.

Le second jeu PS3 que j’ai pris c’est Dead Space 2 Limited edition. J’ai pris ce titre pour les mêmes raisons que SpaceMarine. Dans mon précédent article je vous disais que j’avais reçu le jeu de rôle Sweepers INC. un jeu de rôle où l’on incarne des vétérans d’une grande guerre spatiale devenus nettoyeurs de l’espace. Et une des inspirations de ce jeu c’est la saga Dead Space ; avant de le maîtriser j’ai envie de me replonger dans cet univers avec mon cutter laser.

Retour d’achat - jeux vidéo

Ces deux jeux étaient chacun à 6.99 euros, un prix raisonnable. Il me restait à choisir un troisième jeu qui allait être gratuit s’il coûtait moins cher que les deux précédents. Je n’ai pas cherchais longtemps, je suis tombé sur Wolfenstien The New Order à 5.99 euros. Cela faisait longtemps que je lorgnais sur ce jeu, quasiment depuis sa sortie, mais je le cherchais à un bon prix. Pour le coup c’est un bon prix. Certes à ce prix là il manque la notice, mais qu’importe, je vais pouvoir explorer cette uchronie. En attendant de le trouver j’ai acheté il y a quelques semaines le premier Wolfenstien qui était sortie sur PS3. Et j’ai été surpris de trouver le jeu plaisant. Il possède un esprit très pulp, comme toutes les oeuvres qui mettent en scène des nazis, de l’occulte, des reliques et un héros héroïque. C’est fou comme je prend plaisir avec des jeux anodins. Quoi qu’il en soit, c’est avec ces trois jeux achetés pour un peu moins de 14 euros que je termine mon premier article de retour d’achat. Merci pour votre patience parce que comme à mon habitude j’ai pondu un pavé.

Retour d’achat - jeux vidéo
Retour à l'accueil