Ok, j’avoue, difficile de tenir à jour mes achats d’occasion. Et pourtant, je suis pauvre et par conséquent j’achète peu. Mais vous l’aurez sûrement remarqué aussi c’est derniers temps je blogue trop peu ici. En plus mon projet Chiner sa bibliothèque, qui en est à l’épisode #18 me prend du temps en ce qui concerne les retours de vide-grenier.

Qu’importe. Je ne stock consciencieusement sur un bureau et je déroule avec vous et avec plus ou moins de retard ces achats dont le flux constitue une collection et/ou une névrose, à vous de me le dire.

J’opte donc pour le retour jeux vidéo et culture populaire du vide-grenier du 14 juillet mené dans un village du Vaucluse aux heures fraîches du jour, c'est-à-dire un peu avant sept heures du matin. Parce que je suis comme cela parfois, un audacieux qui au lieu de se lever pour marcher au pas préfère se lever pour chiner.

C’est décidé aujourd’hui je fais court. En tout j’essaie c’est promis.

Première petite trouvaille, une figurine jouet Avengers de Thor avec son petit marteau. Je ne sais pas à quelle gamme de jouet appartient cette figurine, mais au vu du socle siglé du A des Avengers elle date de 2014 et ce que je trouve sympa c’est que ce Thor provient de la même gamme ou série que le Hulk déjà trouvé en vide-grenier il y a quelques semaines. Si quelqu’un sait d’où ils sont sortis ça serait sympa de me l’apprendre en commentaire. J’en espérais moins mais je l’ai pris pour 1 euro.

Vide-grenier & culture pop #4 : Figurines, jouets et jeux vidéo

Un peu plus loin je vois des jeux PS2 et inconsciemment je sais que pour le moment je me constitue une petite collection de jeu PS2 mais qu’à terme je me trouverai une console pour y jouer parce que la PS2 c’est la console de Sony que j’ai le moins bien connu. Je repère trois titres, trois couleurs de boîtiers différentes ; bleu, noir, gris.

Le boîtier gris c’est un Platinum et j’entends dans mon crâne ma petite voix intérieure me huer et me siffler ; désolé pour elle mais je m’en fous parce que c’est Resident Evil – Code Veronica X. Et en plus le jeu est nickel avec sa notice. J’ai dis que j’étais passé à côté de la ludothèque de la Playstation 2 c’est vrai, mais Code Veronica pour moi c’est une énorme claque sur Dreamcast. Je me souviens du jour où j’ai lancé le jeu sur l’ultime console de Sega et que j’ai vu les graphismes, des graphismes qui m’ont plongé dans l’ambiance, bref une claque.

Le boîtier noir c’est celui de The Getaway, concurrent londonien de GTA.  J’ai regardé quelques images du jeu et je trouve ça plutôt beau pour l’époque. L’époque pourtant n’est pas si lointaine, le jeu n’a que 14 ans. Mais un minuscule détail sur la jaquette arrière nous rappelle que 14 ans en terme de technologie c’est long et loin ; en petit et en bas de page il est indiqué que Ce jeu a été sur une plate-forme écran large pour mettre en valeur la largeur totale de l’écran du jeu accompagné d’une vignette qui te montre que si tu as un écran 4:3 tu ne profitera pas bien du jeu. Et oui, il y 14 ans nous avions encore des écrans 4:3 ; fiouh que le temps passe vite.

Le boîtier bleu c’est pour un jeu normal. Il s’agit de Enter the Matrix. Ok, ce n’est sûrement pas le jeu de l’année, ni de cette année mais pas non plus le jeu de l’année 2003 date de sa sortie. Que dire, d’une part j’aime beaucoup l’œuvre des Wachowski. C’est une bonne raison de faire entrer ce jeu. Ensuite je suis curieux et ma curiosité a été titillée par une vidéo d’un youtuber dont j’ai oublié le nom qui a réussi à partager sa passion pour ce jeu. Et quand quelqu’un parle avec passion d’une chose sa me donne souvent envie de l’éprouver par moi-même pour comprendre ou pas la source de cette passion.

Les jeux étaient étiquetés à 2 euros pièces, j’ai proposé 5 euros pour les trois, pas temps pour économiser un euro mais plutôt parce que j’avais un billet de cinq et pas de monnaie et le vendeur, un trentenaire soigneux avec ses jeux qui sont tous en très bon état, avec même la petite publicité Infogrames dans Enter the Matrix, a accepté bien volontiers. Je ne pense pas avoir fait l’affaire du siècle, mais je ne pense pas non plus avoir dilapidé mon argent inutilement.

Vide-grenier & culture pop #4 : Figurines, jouets et jeux vidéo

Sur un stand de livre en tout genre j’en repère un en particulier avec les personnages de South Park en couverture. Je le prends, je feuillette, logique, j’explore l’ouvrage pour l’identifier parce que je le connais pas. Il s’agit des scénarios et dialogues complets, plus quelques extraits de storyboard de 5 épisode culte de la série. Enfin de cinq épisodes culte en 1999 parce que depuis il y a eu bien d’autres saisons de la série. Il y a d’autres ouvrages que je prends pour mon projet chiner sa bibliothèque, en tout ça me fait cinq livres dont celui-ci et je demande le prix : 3 euros. Si je ramène à l’unité South Park Scénars et compagnie ! me revient à 60 centimes. J’achète.

C’est ainsi que je termine le retour de vide-grenier du 14 juillet. Je suis fier de moi, j’ai réussi à faire moins de 5000 signes ! En plus je vais pouvoir me faire de la place sur le bureau en rangeant ces acquisitions.

Bien joué moi-même !

Vide-grenier & culture pop #4 : Figurines, jouets et jeux vidéo
Retour à l'accueil