Dimanche 24 juillet sur les rives du Gardon à Alès, joli vide-grenier estival. Nous arrivons vers 10 heures et malgré l’ombre la chaleur est déjà bien installée. Qu’importe, ce n’est pas comme si j’allais m’en plaindre. Premier stand où je m’arrête je vois dans un fatras de choses sans intérêt une boîte qui soudainement fait remonter des souvenirs que je n’imaginais pas avoir.

Barcode Battler, je ne sais pas si le nom évoque quelque chose à quelqu’un. Je suis sûr que si on m’avait parlé de cet objet sans que je ne puisse le voir j’aurai juré ne pas le connaître. Et pourtant en voyant la boîte les souvenirs me sont revenus instantanément, sans passer par la case tient ça me dit quelque chose. Si je me suis rappelé de ça c’est que j’ai passé longtemps à fantasmer sur cette console que je voyais dans le catalogue de La Redoute. C’était au début des années 90, la machine est sortie en 1992, j’avais 13 ans et tout ce que je savais de l’objet je l’avais lu dans le descriptif du catalogue. Barcode Battler se présentait comme une console permettant de révéler la puissance des codes-barres et de vivre des aventures proche dans l’esprit de ce que proposait le jeu de rôle. J’avoue, présenté ainsi ça ne fait pas forcément rêver. La console permettait donc de gérer des combats un peu comme un jeu de carte à collectionner. Elle machine est pourvue d’un lecteur de code-barres et un set de carte représenter des personnages ou des accessoires. Le joueur doit scanner la carte pour afficher sur l’écran les points d’attaque, de défense et de magie, scanner les cartes accessoires s’il en possède pour améliorer son héros et combattre soi la machine, soi un second joueur effectuant la même chose. Mais ce qui fait tout le sel et la curiosité de cette machine, console de jeu ou jouet électronique selon votre appellation, c’est que l’on pouvait récupérer des code-barres sur n’importe quel emballage de produits vendus dans le commerce, il suffisait de le découper, le coller sur un carton ou une carte vierge fournie avec le jeu et scanner ce nouveau code pour voir si c’était un robuste guerrier, un artefact puissant ou une faible créature. Oui, le Barcode Battler incitait les joueurs à chercher dans le monde réel des objets ayant une existence virtuelle dans le jeu … ça ne vous rappelle rien ? Vous allez dire que j’exagère et que ma comparaison avec Pokemon Go est tirée par les cheveux. Et pourtant je trouve que dans le concept de Barcode Battler qui offre aux joueurs une expérience hybride entre réalité et monde virtuel il y a plus qu’un clin d’œil à l’expérience Pokemon Go. Enfin, qu’importe ce que je pense, au moment où je vois la boîte sur ce stand je ne sais pas si la console est complète, ni même si le vendeur espère en tirer une fortune. Je lui demande, il s’empresse de saisir la boîte et sortir l’objet pour me montrer qu’elle est en super état, que le jeu est complet avec les cartes, les deux livrets d’instructions et même la cale en polystyrène. Extérieurement la boîte à vécu, elle est usée, écornée, marquée par contre à l’intérieur tout est propre est en bon état. Je pense qu’il ne manque que la fine cale supérieure en polystyrène pour que ce soit parfaitement complet. Intérieurement je me dis que s’il me fait l’article ainsi c’est pour justifier un prix élevé et il m’annonce 5 euros. Et avant même que je ne lui réponde il fait baisser le prix à 3 euros. Dans ces cas là j’ai toujours peur d’avoir mal entendu, donc je lui fais répéter et puis je mets la console dans mon sac plus qu’heureux de trouver cela. C’est fou, une minute plus tôt j’aurai été incapable de me souvenir ou de parler de cet objet. Mais dès que je l’ai vu, tout m’est revenu, le catalogue où je le regardais, mon désir de l’avoir ou de l’essayer et l’aura de mystère futuriste qui flottait autour de cet objet.

Jouet électronique ? Console de jeu ? OVNI ? Comment classer le Barcode Battler ?
Jouet électronique ? Console de jeu ? OVNI ? Comment classer le Barcode Battler ?
Jouet électronique ? Console de jeu ? OVNI ? Comment classer le Barcode Battler ?
Jouet électronique ? Console de jeu ? OVNI ? Comment classer le Barcode Battler ?

Jouet électronique ? Console de jeu ? OVNI ? Comment classer le Barcode Battler ?

Reprise de la chine, je m’arrête sur le stand d’une mère et de son jeune fils qui à priori vendent les affaires d’enfant, notamment des livres pour enfant qu’elle a bien tous étalés les uns à côtés des autres. Et au milieu des titres très enfantins je repère un livre, Pompoko. Il s’agit d’un ouvrage tiré du film d’animation éponyme, réalisé par Isao Takahata et produit par Hayao Miyazaki sous l’égide du studio Ghibli. Je ne suis sûrement pas le seul à beaucoup aimé ce film, notamment la parade des esprits. Je demande donc à la jeune femme à quel prix elle vend le livre, en souriant elle me répond qu’elle fait 1 euro les trois livres. Fichtre, le prix est intéressant mais je ne suis pas intéressé par les livres pour enfant. Mais je regarde un peu plus attentivement son étal et je repère un autre livre susceptible de m’intéresse, Les plus belles légendes de l’Odyssée. Récemment j’ai lu un petit livret de jeu de rôle d’un auteur dont j’ai déjà sûrement évoqué le nom avec son univers post-apocalyptique forestier Millevaux. Ce livret de jeu de rôle, Odyssea propose aux joueurs de réinterpréter l’odyssée d’Ulysse dans l’univers de Millevaux, avec sa mer méditerranée pleine d’algues folles et de Horla demi monstres et demi-dieux. Cette lecture m’a donné envie de jouer cette aventure mais j’ai réalisé que je connaissais mal l’Odyssée d’Ulysse, ma culture ayant avant tout était faite par le dessin animé Ulysse 31. Je me suis donc dis que ce livre était une bonne manière de vérifier mes acquis et combler mes lacunes. En plus maintenant que je l’ai feuilleté je le trouve très beau, les illustrations sont belles, la police de caractère vraiment agréable et surtout le grain des pages, un peu épaisses qui roulent sous les doigts vraiment plaisant à manipuler. 1 euro pour ces deux livres je trouve que je fais une bonne affaire. Mais ce n’est pas fini parce que je vois qu’elle fait aussi quelques jeux PS3 dont notamment Brütal Legend que je n’ai toujours pas fait. Elle m’annonce qu’elle le vend à 4 euros et machinalement je reprends et je dis, donc 5 euros pour le jeu et les deux livres. Elle me répond que non, qu’elle va me faire un prix, 4 euros pour le tout. Brütal Legend un jeu PS3 en super état et deux livres qui m’intéressaient vraiment, j’étais heureux.

L'image ne rend pas grâce au livre sur l'Odyssée, j'aime beaucoup les illustrations que je trouve fortes et modernes pour une édition de 1980
L'image ne rend pas grâce au livre sur l'Odyssée, j'aime beaucoup les illustrations que je trouve fortes et modernes pour une édition de 1980

L'image ne rend pas grâce au livre sur l'Odyssée, j'aime beaucoup les illustrations que je trouve fortes et modernes pour une édition de 1980

Vide-grenier & culture pop #5 : Jeux électronique, jeux vidéo, livre et jouet

Passent les stands et je tombe encore sur quelques jeux PS3 mais un seul retient mon attention, Disney G-Force. Vous vous demandez sûrement pourquoi, l’histoire est idiote. Ce jeu est l’adaptation du film d’animation Mission G dans lequel des cochons d’indes entraînés par le gouvernement pour être des espions doivent sauver le monde. Lorsque le film est sorti en salle ma copine n’a pas voulu que l’on aille le voir, prétextant certainement à raison, que c’était un film pour enfant. Elle n’avait pas voulu que l’on aille voir Tempête de boulettes géantes au cinéma, pourtant lorsque je l’ai téléchargé plus tard j’ai vraiment adoré ce film. Bref, tout ça pour dire que Mission G est resté une sorte de running gag entre nous et comme je suis tombé sur le jeu et qu’elle était là je lui ai demandé si elle acceptait que je le prenne. Le vendeur en voulait 4 euros, mais la boîte est couverte de colle et le jeu n’est pas complet, du coup je l’ai eu pour 3 euros.  Toujours côté jeu vidéo, un peu plus loin entre les dvd de film porno, les jeux de foot et les chargeurs de téléphone je vois Robotech Battlecry sur PS2 en bon état dans une version que je suppose allemande. Atteint du syndrome je ne vois pas ce jeu souvent, plus le syndrome je ne connais pas ce jeu, plus le syndrome le jeu est pas cher, j’ai pris Robotech Battlecry pour 50 centimes.

Je pensais avoir fini, je sentais mon appétit de chineur rassasier et satisfait des trouvailles que j’avais faite. Pourtant, en continuant de visiter le vide-grenier et en continuant de chiner j’aperçois un lot de magazine. Je fouine, je fouille et j’en sors neuf numéros de Métal Hurlant situés plutôt au début des années 80 et un recueil de Fantastik Toute la fantaisie de la B.D. Moi qui fantasme les mouvements de création de la contre-culture et de la culture populaire je me réjouis de tomber sur ce lot. Je demande au vendeur le prix, il m’annonce 5 euros pour le tout, ce qui me parait très bien, je ne négocie pas et j’enfourne les revues dans mon sac. Je suis entrain de partir quand il m’interpelle pour me donner un dixième numéro de Métal Hurlant. Dix Métal Hurlant et un Fantastik pour 5 euros, cette fois c’était mon premier achat.

Merci d’avoir lu jusqu’ici, c’est un peu comme si nous avions fait le vide-grenier ensemble. Si par hasard tu as des infos sur Robotech Battlecry tu peux m’en donner parce que pour de vrai je ne sais rien de ce jeu.

Un vide-grenier qui m'a comblé et c'était sans compter le soleil au bord de la rivière et le petit apéro sympatique avant de finir ...
Un vide-grenier qui m'a comblé et c'était sans compter le soleil au bord de la rivière et le petit apéro sympatique avant de finir ...
Un vide-grenier qui m'a comblé et c'était sans compter le soleil au bord de la rivière et le petit apéro sympatique avant de finir ...

Un vide-grenier qui m'a comblé et c'était sans compter le soleil au bord de la rivière et le petit apéro sympatique avant de finir ...

Retour à l'accueil