Juin et juillet ; saison des soldes, sans fleurs ni flonflons la société célèbre les invendus et le moins cher dans une moisson joyeuse. Et même si je critique la glorieuse entreprise de consommation je ne parviens pas à m’y soustraire. J’achète, le culpabilise et puis j’achète encore ; mais pour pas cher histoire que le geste passe sous les radars de mon seuil de tolérance à la consommation.  En plus je n’achète pas, je collectionne ; pour être plus juste, exactement j’accumule des objets culturels de même origine jusqu’au jour où j’aurai la sensation d’avoir une collection. Mais c’est bon, arrête de te plaindre du con et lâche ta CB !

En plus je critique, pour un peu je fustige alors que bon, les soldes je ne m’y suis pas rendu. Sauf une fois, mais monsieur le commissaire je vous assure que c’était par hasard. On se rappelle que les mois de juin et de juillet étaient des chants furieux pour le football ; alors un jour je me suis rendu dans un supermarché pour acheter de quoi faire apéro et football télévisuel. Tant qu’à y être je visite les rayons dévastés des produits culturels bradés laissés en vracs dans des bacs fort peu attrayant. Mes mains tombent sur un exemplaire de Borderlands triple pack, la compilation contenant Borderlands, Borderlands the pre-sequel ! et Borderlands 2.  Le bac devait contenir des jeux à 10 euros, mais vu le triste bordel dans lequel était le rayon je redoutais qu’un jeu ai été laissé là par hasard indifféremment de son prix. Comme un robot bien programmé je m’en vais à borne scanner le prix ; confirmation 10 euros Borderlands Triple Pack annoncé avec l’intégralité du contenu supplémentaire des 3 jeux ! Fichtre je commence à croire que j’ai fais une bonne affaire. Emporté par l’adrénaline de la bonne affaire je vois dans le même bac un jeu étiqueté 3 euros que je saisi. D’accord, c’est Obut Pétanque un jeu de boule. Il n’y aucun doute à avoir sur la médiocrité du titre, mais curieusement, la chaleur estivale faisant le buzz sur mon esprit je décide de le prendre. Ce sont là la les deux véritables jeux soldés que j’ai chopé.

Ah ah ah le joli petit liseré PS3 qui ne durera pas …

Ah ah ah le joli petit liseré PS3 qui ne durera pas …

Voilà pour le neuf, le reste découle de mes petites errances en magasins d’occasion clone à cash. Pour commencer je vais donner dans la PSP et par un improbable achat footballistique nommé Real Madrid The Game. Pourquoi ? 2 euros, ça devrait suffire comme réponse. Sinon parce que j’éprouve une fascination malsaine pour les œuvres commerciales, sublime produit marketing à vendre à la boutique du supporter ; à noter que le jeu est complet mais je n’avais pas remarqué que le boîtier était cassé par endroit. Qu’importe, je suis curieux et je me promets de tester le jeu et de faire carrière au Real de Madrid.

Même jour même brasserie, je ne suis qu’un animal sauvage dont le regard est vite capté par ce qui est chatoyant, un peu comme une pie avec tout ce qui brille. Jaquette jaune orangée sur fond de mexicains en colère et un titre qui ose le jeu de mot : Chili Con Carnage. J’ai eu beau lire la quatrième de couverture je n’en sais pas vraiment plus sur le jeu, si ce n’est qu’il s’agit de faire du carnage sur des mexicains, à priori le titre est honnête. Pour 7 euros et un rictus de sourire j’ai pris le jeu.

Autre lieu, autre jour, je crois que c’était même les soldes chez Cash Converters histoire de payer moins cher que moins cher ce que je ne comptais pas acheter. Bien m’en a prit puisque j’ai trouvé Field Commader un excellent jeu de stratégie militaire sur PSP. J’ai comme ça des périodes ou le wargame sauce jeu vidéo, ou le RPG tactique me plaisent et je voulais avoir celui –ci dans mes possibilités de jeu futur. Heureux achat pour 5 euros.

Jamais la curiosité n’échappe aux jeux que l’on n’a jamais ou que très rarement vus avant. Ici cas d’école pour ma mauvaise culture vidéoludique et Infected sur PSP. Inconnu au bataillon, mais il sent le zombi que l’on défouraille avec esprit de jubilation et armes à feu. En plus en médaillon la jaquette de Infected revendique une bande son post rock comme Slipknot qui semble la compagne idéale pour butter du monstre mort puis mal vivant. Affaire à suivre, après une affaire à 3 euros.

 

Je passe à la maman de Sony, ou la grand-mère, enfin je ne sais plus moi où caser ma PS3 dans la généalogie incestueuse des consoles Sony plus ou moins compatibles entres elles. Bref ; pour 6 euros, somme que je trouve raisonnable pour un jeu PS3 bien que ma jauge jadis fixée à 10 euros commence à descendre, j’ai trouvé Resistance 3 - Édition Spécial -. C'est-à-dire l’édition stealbook complète avec sa notice, son jeu, son boîtier simili métallique et son fourreau en plastique pour protéger et agrémenter le stealbook des publicités et informations d’usages sur une jaquette de jeu vidéo. Je crois que le premier Resistance est le jeu numéroté 0001 pour la version européenne de la PS3. Et il est sûr qu’un jour je réunirai la série comme je l’ai fait avec Bioshock ou Borderlands ; sauf que là je commence par la fin. 6 euros le stealbook ça me parait être actuellement un juste prix et non un prix injuste.

Dans la série des séries de jeu à compléter sur ma PS3 il y a la série Lost Planet. Il y a quelques mois, afin de relancer mes critiques j’ai pris un jeu non joué au hasard de ma ludothèque et j’ai fini Lost Planet Extreme Condition. La critique n’existe toujours pas sur mon blog, en revanche je me suis régalé sur ce jeu, peut-être primitif, taillé à la serpe mais jubilatoire pour faire jouer de l’action des grands froids. Du coup, si vous n’êtes pas plus con que moi vous vous doutez que j’ai acheté Lost Planet² même si celui-ci à moins bonne presse que son ancêtre. Pour 3 euros ce regroupement familiale ne me coûte pas grand-chose ; me restera à trouver le troisième larron à prix cassé.

La communauté des joueurs vire beaucoup pour le RPG sauce pixels et consoles ; moi aussi j’aime ça, mais sûrement moins qu’eux, d’une part parce que je suis un grand défenseur du triptyque Final Fantasy XIII et cela même si je conchie jusqu’en enfer le second volet Final Fantasy XIII-2. D’autre part peut-être parce que le jeu de rôle papier m’apporte plus de plaisir et me prend plus de temps que le jeu de rôle de pixels. J’ai donc au final assez peu de RPG de renom et de non-renom dans ma vidéoludothèque (vous aurez peut-être remarqué que je cherche encore un terme juste pour désigner mon accumulation de jeu vidéo PSP et PS3). Néanmoins en tombant sur White Knight Chronicles pour 7 euros j’étais content. Un des premiers RPG de la PS3, son premier peut-être, je ne sais pas, le premier en tout cas de la série White Knight Chronicles développée par Level-5 connu pour ses Dragon Quest d’accord, mais surtout auteur de mon coup de foudre jeux vidéo du XXIe siècle j’ai nommé Ni No Kuni !

Pour le même prix, et dans le même endroit, je suis tombé en douceur sur Young Justice Legacy. Encore une fois paf, jamais vu avant nulle part, dans aucune boutiques ni sur aucun sites que je ne visite pas (ceci pouvant expliquer cela). Comme tous les experts en jeux vidéo devant une œuvre inconnue je retourne le jeu pour voir la quatrième de couverture. Mauvaise surprise c’est plein de rien, d’information légale et pas de photos ; foutu version anglaise ! Mais pour 7 euros je prends le risque, j’achète, des jeune super héros qui vont bastonner des super méchants pas besoin de connaître ce titre pour connaître le genre et s’amuser avec. Pour terminer une idiote anecdote véridique en lien avec le syndrome du jeu jamais vu. Je passe en caisse avec Young Justice Legacy et le vendeur prend le boîtier, le retourne, regarde derrière et me dit, je ne savais pas que l’on avait ce jeu, je ne l’ai jamais vu, ça parle de quoi ?

Voilà que se termine ce panorama de mes achats qui faisaient du cheval entre juin et juillet. Je ne sais pas si des personnes prennent le temps de lire mes articles, je ne suis même pas sûr que des personnes trouvent cela intéressant, mais moi je m’éclate à les écrire. Donc merci à moi.

La quatrième de couverture de Young Justice Legacy est terriblement frustrant. Mais le jeu est sympa.

La quatrième de couverture de Young Justice Legacy est terriblement frustrant. Mais le jeu est sympa.

Je n'ai pas pensé à livrer une photo de larrière de Resistance 3 sans le fourreau plastique, mais rien que pour la face avant je trouve ça très agréble de pouvoir accéder à son jeu sans la nuée d'icones, de signes, d'informations, etc.

Je n'ai pas pensé à livrer une photo de larrière de Resistance 3 sans le fourreau plastique, mais rien que pour la face avant je trouve ça très agréble de pouvoir accéder à son jeu sans la nuée d'icones, de signes, d'informations, etc.

Achat et accumulation de jeux PS3 et PSP
Retour à l'accueil