Voilà un article que j’écris en direct depuis ce matin ; autant dire que pour faire un retour de vide-grenier plus rapide encore il faudrait que je le rédige depuis les allées humides où le matin je chine. Il n’y a pas à dire, je ne me sens pas peu fier d’être déjà en rédaction et partage. Je n’ai pas trouvé beaucoup de chose ; mais je suis plutôt content de ce que j’ai pu dégoter comme objets de culture vidéo ludique.  

 

Bref ; je vais commencer par de l’inhabituel pour moi, c’est une cartouche de jeu Megadrive. Il s’agit de la grosse cartouche de Virtua Racing. Je n’ai jamais oublié le choc de la découverte de Virtua Racing en arcade avec sa grosse borne à quatre joueurs. Je n’ai jamais été très bon, je n’ai jamais été bien riche, mais qu’est ce que l’on a pu jouer à ce jeu à l’époque du lycée. Lorsque le titre de Sega est sorti de sur Megadrive j’avais déjà revendu ma console à un ami pour m’acheter la Super Nintendo, par chance il avait eu la bonne idée d’acheter le jeu. Et là je n’oublierai le choc que l’on a eu en ayant la sensation de retrouver le jeu d’arcade à la maison. Cette fois nous avions le temps de nous améliorer et de profiter du jeu en profondeur ; et cela malgré son tout petit nombre de circuit. Cette 3D à gros polygones c’était notre nirvana de joueur. Quand j’ai vu la cartouche seule, nue et humide sous la brume ce matin et que ces souvenirs me sont remontés à la surface consciente j’ai eu envie de le prendre. Le vendeur m’a laissé ce Virtua Racing pour 2 euro 50 centimes, ce n’est pas le prix du siècle mais ce souvenir ça n’a pas de prix.

 

Pour le reste de mes trouvailles ce n’est que de la PSP, et ça tombe bien parce que je suis censé poursuivre la collection de tous les titres PSP, ou presque, ou pas. Mais bon, d’ici à ce que je change d’avis je continu de trouver du plaisir en trouvant des jeux PSP. De nouveaux pour 2 euros et 50 centimes j’ai trouvé et acheté Williams Pinball Classics, un classique jeu de flipper. Le jeu est dans un super état pour du vide-grenier, complet et propre et mine de rien moi et le flipper nous avons une vague mais longue histoire d’attirance, bien que je ne sois pas certain que l’attirance est réciproque. J’ai croisé les flippers dans les salles d’arcades aux temps de mes premiers émois vidéo ludique et assez rapidement j’ai eu envie d’avoir un flipper. Je me souviens de ces heures de discussions avec les amis du collège à évoquer ce que nous ferions avec un flipper, où nous le mettrions et à quel prix nous serions prêts à l’acheter. C’est curieux parce qu’à cette époque nous évoquions peu et moins souvent l’envie d’avoir une borne d’arcade, je ne sais pas pourquoi. Bref, je suis content de trouver ce Williams Pinball Classics qui est sorti sur beaucoup de machine de son époque et qui retranscrit fidèlement une dizaine de table de flipper de la marque Williams.

 

Plus loin sur le vide-grenier j’ai chiné deux autres jeux PSP pour la somme raisonnable de 5 euros, raisonnable parce que les jeux sont propres et complets. D’un côté il y a un titre que je cherchais parce que c’est une compilation et que j’aime les compilations sur PSP parce qu’elles contiennent souvent des petites perles. Ici c’est une compilation de jeux Taito modestement intitulée Taito Legends Power-up. Le jeu contient quelques titres réellement légendaires comme Space Invaders, Crazy Ballon, Qix ou Space Dungeon. Je crois qu’il y a 25 titres ce qui est assez généreux pour une compile même si ce sont d’antiques jeux d’arcades.

 

Le dernier jeu sur lequel j’ai mis la main c’est Worms Open Warfare 2. Là encore un classique et là encore une série que j’apprécie beaucoup pour y avoir passé de longues heures de jeux. C’était à une autre époque, c’était sur PC je crois, ou Playstation, ou les deux, et nous jouions beaucoup avec mon amie ; c’était jouissif de se déflagrer la tête avec des bombes saintes, des moutons explosifs, des mouflettes puantes et des coups de battes de base ball entre autres joyeusetés. Le jeu n’est pas rare, plutôt très courant et comme le Williams Pinball Classics il est sorti sur de multiples plateformes. Mais ce qui rend ce Worms Open Warfare 2 désirable et achetable en vide-grenier c’est que c’est une première édition et pas une des horribles éditions Platinum ou Essentiel sur PSP. Je n’ai pas encore testé le jeu, du coup je ne sais pas s’il y a toujours l’option multi-joueurs en tour par tour avec une seule console parce que si c’est le cas j’entrevoie déjà de larges et grandes plages de jubilation.

 

Et c’est ainsi que je me tiens à jour de mes retours de vide-grenier si j’excepte tous les jeux vidéo chinés en septembre.

Dix euros dépensés, c'est sûrement pas le meilleur prix possible mais c'est exactement ce que j'aime comme dépense pour des jeux PSP
Dix euros dépensés, c'est sûrement pas le meilleur prix possible mais c'est exactement ce que j'aime comme dépense pour des jeux PSP
Dix euros dépensés, c'est sûrement pas le meilleur prix possible mais c'est exactement ce que j'aime comme dépense pour des jeux PSP
Dix euros dépensés, c'est sûrement pas le meilleur prix possible mais c'est exactement ce que j'aime comme dépense pour des jeux PSP

Dix euros dépensés, c'est sûrement pas le meilleur prix possible mais c'est exactement ce que j'aime comme dépense pour des jeux PSP

Retour à l'accueil