Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mémoire de joueur

Blog = Butin de vide-grenier + Critiques jeux vidéo & films

Mémoire de joueur

Vide-grenier & Culture Populaire #14 : Jeux vidéo et monde d'après d'apocalypse en roman

Blade le voyeur de l’infini, le titre porte l’esprit SF suranné des seventies. Où va Richard Blade, voyeur de l’infini ? Dans quelles « dimensions » le cerveau sans âme de l’ordinateur peut-il le projeter ?

Dans quels mondes passées ou à venir ? Dans quels univers inconnus jusqu’alors ? Blade, un homme fait de muscle, de sang, de sexe et d’intelligence. Blade, sera-t-il le jouet humain de la machine qui l’envoie combattre les monstres terrifiants, les déesses sauvages et perverses d’un monde d’ailleurs ?

Avouez que ce pitch sur la quatrième de couverture ne peut pas laisser indifférent, ça respire et ça suinte cet esprit de science-fiction décomplexée qui plait tant à mon esprit. Toujours en quatrième de couverture ; D’un des canons bleus, un rayon blanc aveuglant jaillit dans la tête du guetteur … Blade sentit qu’ils aillaient mourir … Puis il vit le monde se dissoudre autour de lui, dans un déferlement de douleur atroce … Blade sentit l’approche des Consacrés de Kano. Il releva la tête et regarda autour de lui. Arllona, entièrement nue, était, comme lui, écartelée sur un cadre de bois. Préparés pour le sacrifice … je ne suis toujours pas sûr de savoir pourquoi mais cet esprit pulp me fascine et me plait beaucoup, aventures héroïques populaires avec la dose d’érotisme et déraison rationnelle parce que ça se passe dans un ailleurs improbable, ici les dimensions X où est envoyé l’agent Blade par un super ordinateur.  Mais ce qui a d’abord retenu mon attention pour cette série de roman de SF que je ne connais pas du tout, c’est évidemment le visuel des couvertures. Femme lascive, exotisme dimensionnel  et signes futuristes. Je compter prendre les romans et n’en conserver que la couverture, mais en lisant la quatrième de couverture j’ai tout de suite vu le potentiel de jeu de rôle que l’on pouvait y puiser pour donner ce souffle pulp que je recherche.

 

Je me suis donc penché sur le carton de livre, il y avait Blade mais pas seulement, je vois des couvertures qui transpirent elles aussi l’outrage d’une science-fiction décomplexée. Pourtant le titre n’est pas très évocateur, JAG, mais les illustrations me parlent, comme le fait que ce soit Gérard de Villiers qui présente la série, comme avec Blade. La quatrième de couverture encore une fois fini sa conquête de mon envie ; l’univers se rétracte. La Terre est condamnée. Le temps de l’Après Civilisation est venu. Celui de l’obscurantisme, de la férocité, de la violence. Pourtant, il faut bien survivre en attendant la Grande Déflagration. Parce qu’il a la vélocité du Jaguar, on le surnomme JAG. Car seul un véritable fauve peut subsister dans ce nouveau monde sauvage. Une série de roman de science-fiction post apocalyptique : bam ! J’ai dis ici mon amour des mondes d’après. Un jour je raconterai comment j’ai eu ma première révélation post apocalyptique en lisant un article sur le jeu de rôle Gamma World, le versant post’apo du grand ancêtre Dungeons & Dragons. Un autre jour aussi je parlerai du jeu de rôle très contemporain même s’il est empreint d’esprit vieille école qu’est Planète Hurlante. Et en parlant de ce jeu de rôle, je parlerai de JAG parce rien qu’en lisant les pitchs j’ai vu des scènes à inclure dans ce jeu, où des scènes pour lancer des parties de Planète Hurlante. Je suis ressorti du carton avec six livres, trois Blade et trois JAG. Au départ la vendeuse en voulait 2 euros pièces mais j’ai pu repartir avec mes six ouvrages pour 4 euros.

Oui, j'ai aussi trouvé des dés six que l'on aperçoie sur quelques photos. J'aime le jeu de rôle, j'aime donc les dés et je lance des dés et quand je trouve des dés en vide-grenier j'en achète souvent

Oui, j'ai aussi trouvé des dés six que l'on aperçoie sur quelques photos. J'aime le jeu de rôle, j'aime donc les dés et je lance des dés et quand je trouve des dés en vide-grenier j'en achète souvent

Autre lieu, autre vide-grenier mais encore une série, enfin deux séries, enfin quatre jeux tirés de deux séries distinctes. D’abord parce qu’il est les plus anciens, j’ai trouvé Prince of Persia Révélations et Prince of Persia Rival swords. Je n’ai pas une grande expérience des princes de perse, et l’illustration de Rival Swords m’a toujours attirée. Ce n’est pas grand-chose mais j’avais envie de mettre la main dessus pour le tester. Les jeux sont vraiment en très bon état, proche du neuf et surtout ils sont dans leur version d’origine, pas une des horribles éditions Platinum ou Essential dans lesquelles ont les trouve souvent. Vu que sur la jaquette il est inscrit Ne peut être vendu séparément, j’en déduis qu’il s’agit des jeux que l’on trouve dans un pack avec un fourreau. Vu que le fourreau manque je ne sais pas si c’est le pack Action, ou le pack Prince of Persia. Qu’importe leur origine, l’important c’est qu’ils arrivent dans mon accumulation, et que j’ai envie de jouer avec eux.

 

Les deux autres jeux d’une autre série trouvé sur le même stand et achetés dans le même lot sont Lego Harry Potter années 1 à 4 et Lego Harry Potter années 5 à 7. Vu que c’est au même acheteur que je les ai pris, eux aussi sont nickel comme neuf. Les jeux Lego sont souvent des valeurs sûr, la recette est connue, et cette façon de réinterpréter des univers connus en passe de devenir des classique de la culture populaire est toujours un plaisir pour les amateurs des univers initiaux (et un plaisir pour le joueur qui aime jouer tout simplement aussi). Je possède quelques jeux Lego déjà, Star Wars, Batman, Marvel, et peut-être Indiana Jones. Et j’ai souvenir d’avoir déjà testé les Lego Harry Potter, même si je ne sais plus sur quel support. Et si je n’ai plus ces jeux là, c’est que je ne suis pas un grand amateur de l’univers de Potter. Mais dans l’optique d’accucollection de jeux PSP, je suis sincèrement ravi d’entrer ces deux titres. Je ne sais plus à combien ont débutées les négociations, mis j’ai fini par avoir les quatre jeux PSP pour 10 euros ce qui entre dans mes standards de dépense.

 

Samedi avec ma petite amie nous étions dans un supermarché de la culture genre Cultura et nous sommes tombés devant des goodies Star Wars. C’est comme ça que l’on a pu voir qu’un porte-clé Lego Star Wars neuf, avec de la lumière qui lui sort des pieds, ça coûte quasiment une quinzaine d’euros. Alors dimanche quand j’ai vu sur un stand tenu par des enfants un porte-clé Lego Star Wars Dark Vador, j’ai demandé le prix en redoutant un 5 euros, j’aurai même redouté un 2 euros parce que nous étions sur un vide-grenier, et que chiné c’est encore plus cool quand c’est moins cher. Je leur demande donc le prix, et là bonne surprise ils me disent 50 centimes. Ni une ni deux, je leur donne une pièce et j’emporte ce petit goodies comme neuf, avec toujours de la lumière sous les pieds. C’est idiot, ce n’est pas grand-chose mais je crois que cet achat a été ma meilleure trouvaille du week-end, surtout que c’était encore plus sympa de pouvoir l’offrir à ma copine.

 

Pour en finir avec cette chronique des objets chinés en vide-grenier ce week-end, je m’arrête sur un stand qui vendait quelques jeux PS3. J’en prends deux, parce que c’est toujours plus facile de négocier avec deux ou trois titres, et je demande le prix. La personne m’annonce 4 euros le tout, ce qui est parfait pour moi. J’ai donc prix Madden NFL 13. Du très classique jeu de football américain, une licence bien rôdée qui connaît son succès au pays du foot US pendant qu’ici on la regarde toujours comme un OVNI. Mais j’aime les sports US, et je ne suis pas contre un petit match virtuel de temps en temps, voir une petite saison. Et tant qu’à être dans les sports de mains, j’ai pris un jeu que je ne connaissais pas et que je n’avais jamais vu avant. Je doute qu’il soit rare ou côté, mais je suppose qu’il a été peu vendu et qu’il deviendra sûrement rare un jour. Il s’agit de Jonah Lomu Rugby Challenge 2 Top 14 & Pro D2 édition. Je connaissais le premier Jonah Lomu Rugby Challenge et pour cause, je l’ai chiné il y a quelques semaines. D’ailleurs j’ai apprécié le jeu, même si je le trouve un peu lent ou mou, ça m’avait plu d’entrer dans un sport que je n’avais encore jamais connu en jeu vidéo. Je n’ai pas encore testé celui-ci, et je ne suis pas sûr que la perspective de jouer en Pro D2 m’excite plus que ça, mais je le testerai à coup sûr, au moins par curiosité sportive pour retrouver les équipes de 2013.

C’est ainsi que je termine cette chronique des objets chiné en vide-grenier pouvant entrer dans le contexte de cette série jeux vidéo et culture populaire. Chiner le dimanche, rédiger l’article le mardi, même moi ça m’impressionne.

Trop choupi ce porte-clé Dark Vador Lego
Trop choupi ce porte-clé Dark Vador Lego

Trop choupi ce porte-clé Dark Vador Lego

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article