Tout est dans l'affiche, le dépaysement, l'action, le kung-fu, la conductrice de métro, les aliens, et la promesse d’une heure quarante trois de divertissement serein

Tout est dans l'affiche, le dépaysement, l'action, le kung-fu, la conductrice de métro, les aliens, et la promesse d’une heure quarante trois de divertissement serein

Durant ma vie de spectateur aimant forger son mauvais goût à l’épreuve de quelques œuvres discutables j’ai vu plus d’une série B, un genre que j’affection qui donne lieu à des films typiques du plaisir coupable que l’on regarde avec un mélange de honte et de jubilation. Hier soir donc je lance Beyond Skyline sur Netflix, ce que je pense être un film idéal pour le regarder d’un œil et pour en rire de l’autre en me vidant le crâne. Mais aussi surprenant que cela puis paraître ce film est une putain de bonne surprise. Pourtant Beyond Skyline est la suite de Skyline un film plus que médiocre devant lequel je m’étais endormi.

Le film d’avance comme un film d’invasion extraterrestre avec une fin du monde en perspective, bref rien de nouveau sous le soleil vert des aliens. Mais nous sommes aussi devant un film qui ne s’attache pas trop aux codes du genre et qui les alterne sans se prendre la tête comme il le fait avec les décors. Ça commence comme un film d’invasion classique, puis le film lorgne vers de la SF spatiale façon Alien avant de se terminer en flirtant avec le film de kung-fu. D’ailleurs au casting on retrouve deux acteurs (Iko Uwais et Yayan Ruhian) qui ont joué dans The Raid et The Raid 2 qui sont les meilleurs films de kung-fu que j’ai pu voir dans les années post 2010.

Si le film alterne les genres, il est aussi farci d’hommages, d’inspirations et de pillages de figures bien connues de la science-fiction. On y croise des inspirations tirées d’Alien, de Prédator, de Godzilla, de Matrix, de Transformers, des films de kung-fu bien sûr, et bien d’autres encore. Côté FX les effets spéciaux envoient le pâté, c’est ce qui m’a frappé immédiatement. Aujourd’hui sans un budget énorme mais avec de bons studios et en recyclant des visuels déjà vus ailleurs on peut se retrouver avec de beaux visuels à l’écran. La réalisation est honnête, si le cadrage et la mise en scène sont assez passe partout, c’est compensé par un excellent montage.

Le scénario ne s’embarrasse de fioritures et il supporte sans sourciller quelques incohérences. Les acteurs, de bons « journey man », font bien le taf ils se montrent impliqués et jouent avec un certain premier degré salvateur qui donne envie de croire au film. La petite absurdité propre aux séries B les héros se vautrent dans la boue, le sang, les entrailles, et toutes sortes de matières salissantes puis immédiatement dans le plan suivant ils sont propres et coiffés. Ce qui est cool c’est que le film ne se prend pas vraiment au sérieux, mais il le fait toujours avec sincérité et sérieux. J’ai bien conscience que c’est paradoxal comme phrase mais fonctionne et du fait de la diversité des scènes et des phases ont ne s’ennuie pas une seconde. S’il fallait une preuve que le film assure le spectacle sans se prendre au sérieux, le générique bêtisier devrait vous convaincre que le film assumer son côté série B.

Bref pour de la série B à regarder sans se prendre la tête Beyond Skyline fait grave le taf et je vous le conseil. Et si je devais vous donner qu’un seul argument en faveur de ce film, c’est que vous y verrez la conductrice de métro la plus badass du cinéma. En tout cas je n’ai pas souvenir d’une conductrice de métro qui assure autant en fin du monde.

De l'action, des vaisseaux, des aliens, du kung-fu, de l'émotion, bref Beyond Skylinde c'est de la bonne série B
De l'action, des vaisseaux, des aliens, du kung-fu, de l'émotion, bref Beyond Skylinde c'est de la bonne série B
De l'action, des vaisseaux, des aliens, du kung-fu, de l'émotion, bref Beyond Skylinde c'est de la bonne série B
De l'action, des vaisseaux, des aliens, du kung-fu, de l'émotion, bref Beyond Skylinde c'est de la bonne série B
De l'action, des vaisseaux, des aliens, du kung-fu, de l'émotion, bref Beyond Skylinde c'est de la bonne série B
De l'action, des vaisseaux, des aliens, du kung-fu, de l'émotion, bref Beyond Skylinde c'est de la bonne série B
De l'action, des vaisseaux, des aliens, du kung-fu, de l'émotion, bref Beyond Skylinde c'est de la bonne série B
De l'action, des vaisseaux, des aliens, du kung-fu, de l'émotion, bref Beyond Skylinde c'est de la bonne série B
De l'action, des vaisseaux, des aliens, du kung-fu, de l'émotion, bref Beyond Skylinde c'est de la bonne série B
De l'action, des vaisseaux, des aliens, du kung-fu, de l'émotion, bref Beyond Skylinde c'est de la bonne série B
De l'action, des vaisseaux, des aliens, du kung-fu, de l'émotion, bref Beyond Skylinde c'est de la bonne série B
De l'action, des vaisseaux, des aliens, du kung-fu, de l'émotion, bref Beyond Skylinde c'est de la bonne série B
De l'action, des vaisseaux, des aliens, du kung-fu, de l'émotion, bref Beyond Skylinde c'est de la bonne série B
De l'action, des vaisseaux, des aliens, du kung-fu, de l'émotion, bref Beyond Skylinde c'est de la bonne série B
De l'action, des vaisseaux, des aliens, du kung-fu, de l'émotion, bref Beyond Skylinde c'est de la bonne série B
De l'action, des vaisseaux, des aliens, du kung-fu, de l'émotion, bref Beyond Skylinde c'est de la bonne série B
De l'action, des vaisseaux, des aliens, du kung-fu, de l'émotion, bref Beyond Skylinde c'est de la bonne série B
De l'action, des vaisseaux, des aliens, du kung-fu, de l'émotion, bref Beyond Skylinde c'est de la bonne série B
De l'action, des vaisseaux, des aliens, du kung-fu, de l'émotion, bref Beyond Skylinde c'est de la bonne série B
De l'action, des vaisseaux, des aliens, du kung-fu, de l'émotion, bref Beyond Skylinde c'est de la bonne série B
De l'action, des vaisseaux, des aliens, du kung-fu, de l'émotion, bref Beyond Skylinde c'est de la bonne série B
De l'action, des vaisseaux, des aliens, du kung-fu, de l'émotion, bref Beyond Skylinde c'est de la bonne série B

De l'action, des vaisseaux, des aliens, du kung-fu, de l'émotion, bref Beyond Skylinde c'est de la bonne série B

La petite critique de Beyond Skyline, de la série B qui envoie du pâté d'alien
La petite critique de Beyond Skyline, de la série B qui envoie du pâté d'alien
La petite critique de Beyond Skyline, de la série B qui envoie du pâté d'alien
La petite critique de Beyond Skyline, de la série B qui envoie du pâté d'alien
La petite critique de Beyond Skyline, de la série B qui envoie du pâté d'alien
Retour à l'accueil