Il existe une vieille expression qui dit que c'est dans les vieux pots que l'on fait les meilleures soupes ; ou si on traduit cela en terme vidéo ludique c'est avec un principe vieux comme Donkey Kong que l'on fait les meilleurs jeux. Avec Beat Hazard Ultra il n'est pas question de singe mais de shoot’em up à la façon astéroïde - le jeu pas le caillou - ; avec le stick gauche de votre manette vous pilotez un vaisseau et vous orientez ses tirs avec le stick droit. Avec ce game play simple vous allez devoir survivre aux vagues d'ennemis et d'astéroïdes qui déferleront de tous les cotés. Voilà ça c'est le vieux pot, un principe de dual-shooter vieux comme les jeux vidéo et d'une efficacité éprouvée et redoutable. Mais Beat Hazard Ultra épice ce principe de quelques saveurs HD très efficaces à commencer par une esthétique faite de débauche d'effets visuels très très haute en couleurs. En fait chaque partie commence dans une grande sobriété esthétique et au fil du niveau - et au rythme de la musique mais ça j'y reviendrai - vous allez pouvoir récolter des bonus qui accentueront les effets visuels jusqu'à ce que écran scintille d'une avalanche stroboscopique de volutes de lumières, un feu d'artifice incandescent et très hypnotique. Rarement un jeu n'aura autant mérité son avertissement sur l'épilepsie. C'est très beau, très coloré, très clignotant et c'est fascinant à regarder le problème c'est que cela rend parfois l'action confuse parce que les effets lumineux se confondent aux projectiles ennemis mais c'est une expérience hallucinante à faire.

 

 

Outre les bonus qui accentuent les effets visuels de vos armes et du décor vous pourrez récolter des bonus de puissance - une jauge de volume pour les effets et une jauge de puissance se remplissent à mesure que vous récupérez les bonus et lorsque les deux jauges sont pleines vous entrez dans un de mode frénétique hallucinatoire de débauche d'effets spéciaux et de puissance destructrice - mais aussi des multiplicateur de score ; la fin de chaque niveau le score votre partie vient d'ajouter au score total de vos parties jouées vous permettant de montrer de grade et pour chaque grade débloqué vous pourrez choisir de débloquer une option. Les explosions de vos ennemis laisseront parfois derrière elles du cash - car il arrive que quelques dollars flottent dans l'espace - ce qui vous permettra entre deux parties d'acheter des upgrades pour vos armes. Ce principe incite à jouer et rejouer encore pour accroitre la puissance de votre vaisseau ce qui ne sera pas de trop pour attaquer les niveaux de difficulté au delà du normal. On retrouve le casting habituel du shoot'em up avec des ennemis chaire à canon qui déferlent par vagues plus ou moins denses, des ennemis intermédiaires et bien entendu des boss - sans oublier les astéroïdes -. Beat Hard Ultra fait parti de ces dual-shooter qui ne lésinent pas sur le nombre de vos ennemis, plus d’une fois vous serez assailli de toute part, l'écran grouillant d'ennemis fonçant sur vous ne vous laissant pas d’autre choix que de survivre en balançant une méga bombe, un super rayon ou une de ces options en nombres limitées mais à l'utilité approuvée par l’ensemble des joueurs de Shoot'em up.


267685_beat-hazard-ultra.jpg

 

Mais ce qui fait le véritable plus de Beat Hasard Ultra c'est le rôle que joue la musique. On ne joue pas exactement des niveaux on joue des morceaux de musique. Le jeu propose par défaut une playlist plutôt techno avec quelques interventions pop rock bien trouvées qui collent parfaitement à l'esprit du shoot'em up spatial. Mais la musique n'est pas qu'une façon de délimiter le temps de jeu - on joue la durer du morceau sauf si on meurt avant la fin - la musique rythme l'action : c'est le tempo qui dicte l'intensité de l'action. Il déclenche les vagues d’ennemis et dose la difficulté. Il y a donc une parfaite adéquation entre action et son et vu que plus il y a d'action et plus il y a d'effets visuels à l'écran il y a une parfaite adéquation entre action, son et image ce qui augmente de façon vertigineuse l'immersion et la dimension hypnotique du jeu. Jouer à Beat Hazard Ultra est une expérience assez extraordinaire tant nous sommes plongés dans le cœur du jeu qui sollicite l’attention du joueur de façon totale. Il y a longtemps que je n'avais pas connu un shoot'em up aussi intense est addictif. Plus la musique va crescendo plus l'écran est saturé d'ennemis et d'effets spéciaux et plus on est hypnotisé par le jeu.

 

 

Alors vous allez peut être me dire c'est bien beau de jouer en musique mais bon moi j'en ai rien à foutre de la techno ce jeu c'est de la merde ! Et bien si tu venais à penser cela lecteur sache que tu te trompe, tu te fourvoie et tu passe un peu pour un con parce que Beat Hazard Ultra possède un dernier atout de taille. En effet il te permet de jouer avec ta musique ! Il suffit que tu installe ta musique sur le disque dur de ta PS3 et tu pourras jouer sur le morceau de ton choix. Et là Beat Hazard Ultra n'a plus de limite. La durée de vie du jeu s'en trouve décuplée à l'infinie, enfin à la taille de tes goût musicaux. Que tu préfère jouer sur un morceau métal de Slayer - ce qui produira des niveaux très denses déconseillés aux débutants - sur Les Quatre Saisons de Vivaldi ou sur le dernier tube de Lorie - on espère tous que ce soit le dernier - tu le peux ! Et à chaque fois l’expérience de jeu sera différente, c'est fascinant de voir comment le jeu interprète votre musique favorite en éléments de game play d'un shoot'em up. Que vous ayez le goût des expériences curieuses comme l'idée de jouer sur du Jaques Brel ce qui crée un contraste étonnant ou que vous ayez simplement envie de vous plonger dans vos morceaux préférés façon fan sous acide Beat Hasard Ultra est fait pour vous ! Le tester c’est l’adopter.

 

C'est en passant sur le blog de Maria Chan que j'ai découverts l'existence de ce jeu et que j'ai eu envie de m'y essayer. Je dois la remercier pour ça parce que j'adore ce jeu ! Disponible sur le PSN pour 6.99 euros Beat Hazard Ultra est un investissement sûr pour tous les joueurs amateurs de shoot'en up nerveux et hypnotiques. Le jeu propose un mode solo dans lequel on peut jouer morceau par morceau dans le niveau de difficulté de son choix sachant que les niveaux supérieurs sont d’une difficulté radicale. On peut aussi jouer dans le mode survie ou le mode ruée de boss. On peut aussi jouer en coop ce qui ne rend pas l'action forcément très lisible à l'écran mais qui est bien fun. Et le jeu nous rappel qu'en effet dans un vieux pot on peut faire une excellente soupe avec des ingrédients un tant soi peu moderne. Ca ne coûte pas cher, c’est bien foutu plutôt créatif, bref je pense qu’il serait très dommage de passer à coté de Beat Hazard Ultra sans y prêtre son pad.

 

 


Retour à l'accueil