Dans la somme de tous les jeux qui sortent sur une console il y a les hits, les jeux AAA, les jeux indés, les mauvais jeux et il y a aussi des jeux dont on entend parfois dire qu’ils n’ont pas su trouver leur public. Petit euphémisme pour dire que ce jeu est un flop commercial, un naufrage marketing mais que ce n’est pas un mauvais jeu et qu’il n’y a pas de raisons flagrantes pour expliquer que le jeu n’ai pas marché. Et il faut être honnête, je fais régulièrement parti du public qui n’est pas trouvé par les jeux qui ne trouvent pas leur public.

 

Quand il y a quelques mois je me suis lancé dans Borderlands je pensais aimer le jeu ; certes c’est un FPS genre que je n’apprécie guère mais c’est un jeu que l’on m’a présenté comme décalé, drôle, violent, beau et excitant un tableau qui me laisser augurer le meilleur. Mais voilà Borderlands ne m’a pas trouvé, j’ai trouvé le jeu difficile, je me suis perdu, je suis mort, je suis mort, je suis mort, j’ai été dépouillé, j’avais du mal à réaliser les missions, je trouvais l’univers visuel ennuyeux et la maniabilité du véhicule était horrible, effroyable, horripilante, détestable, hallucinante, stupide, haïssable, vomitive, irresponsable, insupportable. Donc après quelques jours, quelques heures à être perdu dans un coin paumé dévoré par les Skag sans aucune munition j’ai revendu le jeu et je suis allé conduire une voiture, une vraie. A n’en pas douter le Borderlands était tombé loin, très loin de moi.

 

Mais la vérité d’un jour est-elle nécessairement la vérité du futur ou ne faut-il pas laisser une seconde chance à un jeu qui ne nous a pas convaincu une première fois ? Bon je sais, c’est avant tout une question de rhétorique pour justifier mon article - qu’est ce que l’on ne ferait pas pour un article et le pire c’est je n’ai même pas honte - parce qu’au fond je pense que si on ou pas aime un jeu après quelques heures il n’y a pas de raison que ça change, la preuve à chaque fois que j’essaie de faire Assassin’s Creed je m’emmerde à chaque partie. Bref entre l’offre sur le PSN + pour télécharger gratuitement Borderlands et la sortie de Borderlands 2 dont tout le monde parle avec une sorte de gourmandise je me suis laissé tenter à réessayer Borderlands.

 

J’ai fais attention à ne pas prendre le même personnage que la première fois, j’ai pris le gros bœuf de Brick. Et curieusement en une soirée j’ai progressé autant qu’en une semaine la première fois. La fameuse équation moins de mort plus de plaisir a presque réussie à inversé ma première impression. En progressant j’ai mieux « profité » de l’ambiance mais je trouve toujours qu’elle manque de caractère, d’originalité, de ce fameux esprit décalé. Mais bon j’ai décidé de jouer plus, peut être le finir, peut être pas, mais au moins je donne une seconde chance à Borderlands et cette fois je crois que le jeu m’a presque trouvé.

 

Borderland-Adult-Skag.png

Retour à l'accueil