L'E3, l'E3, l'E3 ils n'ont plus que ce mot là à la bouche, ils sont tous devenus fous ! L'E3 est sur toutes les lèvres et sur tous les blogs, partout c'est pareil : un flot continu d'informations essentielles et superflu se déverse sur nous jusqu'à nous provoquer la nausée et que notre conscience étouffée soit écœurée par les flux vidéos des liens streaming des conférences Nintendo, Sony ou Microsoft. Le salon de l'E3 c'est le moment où le petit monde du jeu vidéo se met en branle ; masturbation mutuelle entre acteurs de l'indus-truie vidéo ludique sous l'œil parfois lubrique, souvent bovin, de babe en petite tenue.

 

Je me souviens qu'à une époque j'attendais l'E3 avec un frémissement sincère et une véritable impatience parce que c'était le moment où les choses bougeaient et insufflaient du mystère et de la magie dans ma passion vidéo ludique. L'information voyageait sur papier, elle était souvent limitée par les pages du magazine mais elle était précieuse et donc traitée par mes soins avec respect et dévotion. Je dévorais tous ce qui était dit et puis le reste de l'année avec mes amis joueurs nous imaginions le futur, entre espoirs et fantasmes nous essayions d'anticiper ce que serai demain jusqu'à ce que le foisonnement frénétique de l'E3 donne ou non corps à nos idées. L'E3, à mes yeux, était une célébration de l'imaginaire. Des rêves prenaient forme dans l'annonce des jeux à venir et d'autres naissaient dans les promesses de technologies nouvelles.

 

Mais voilà tout ça c'était avant - et je ne dis pas que c'était mieux avant - aujourd’hui l'information est continue, un perpétuel mouvement de news, de trailer, de rumeurs ; information ou fait divers on nous dit tout et on ne nous cache rien des jeux vidéo et c'est comme ça tous les jours de l'année. On nous abreuve ou alors on nous saoul jusqu'à ce qu'on en perde la tête et le goût de la surprise et de l'émotion. Oui, je le dis tout haut, les blogs de jeux vidéo on tué la magie du jeu vidéo ! Trop d'information tue l'information et l'émerveillement. Bien sûr je comprends qu'il soit nécessaire d'occuper le terrain toute l'année, publier chaque jour et attiser l'attention du lecteur / joueur / consommateur. L'information c'est le nerf de la guerre diront certains, pourquoi pas, mais je ne suis pas en guerre moi.

 

Du coup cette année l'E3 n'a fait qu'accoucher des souris et tout le battage médiatico-bloggosphérique n'y peut rien : ça sent le réchauffé. La Wii U de Nintendo ? Seul le nom est une réelle surprise - quoi que Wii ça sonne comme un quelque chose de familier - le reste, console HD et manette à écran tactile, la rumeur en parlait déjà depuis plusieurs semaines. La PS Vita ? Même topo que pour Nintendo, les caractéristiques et l'allure générale de la future console portable de chez Sony était déjà dans l'air bien avant l'E3. Et pour les jeux vous croyez que c'est mieux ? Battlefield 3, Modern Warfare 3, le reboot de Tomb Raider, la suite de Assassin’s Creed, un nouvel Halo 4, une suite pour Mass Effect, un nouvel opus de Forza Mortorsport, j'arrête là la litanie des annonces de jeux dont nous savions déjà que les suites étaient sur le grill. Et cette liste des annonces prévisibles ou prévus aurait pu être bien plus longue. Les éditeurs laissent fuiter les informations eux mêmes en amont et en avale de sorte que l'E3 n'est plus qu'une sorte de formalité. L'E3 officialise des annonces que tous le monde à déjà annoncé et finalement le salon ne sert qu'à rendre officiel ce que la rumeur nous avait déjà spoilé.

 

e3-logo.png

 

C'est triste mais il ne peut en être autrement parce que l'essence même des sites et blogs de jeux vidéo c'est cette information qu'ils malaxent, qu'ils relayent et qu'ils propagent pour rassasier l'impérieux besoin d'instantanéité de leurs lecteurs. Nous sommes coupables que nous soyons blogueurs ou lecteurs, c'est le piège post moderne de notre société dans laquelle nous avons substitué la frustration et le travail d'imagination qu'elle engendrait par l'égoïsme de l'instantané et sa consommation frénétique et vaine d'information. Un esprit mal tourné - que j'ai parfois - pourrait dire qu'il est plus simple de relayer une information plutôt que de produire du sens, produire du sens à partir de cette information, faire preuve d'esprit critique et construire une pensée. Mais cela n'est pas simple et même si je voudrais parfois le faire je ne suis pas sûr d'en être toujours capable. Les blogueurs on tué une part d'imaginaire et de magie qu'il y avait au cœur des jeux vidéo en court-circuitant les routes de l'information. La distance entre nous et une information nous laissée le temps de se l'approprier et de construire un lien et un imaginaire avec elle et dans cette logique l'E3 était un moyen de sanctifié et d'alimenter ce mécanisme.

 

A cause des blogueurs aujourd'hui l'E3 ne me fait plus rêver, il ne me surprend plus et je ne suis pas sûr de comprendre cette course au trailer que se font les blogs. Quel site de jeux vidéo, quel blog de jeux vidéo n'a pas son article sur l'E3 ; le best of des meilleurs trailer, des dernière infos et des nouvelles images ? Aucun de ceux que je lis, mais ce n'est pas une critique, c'est un parti pris que je respect et que j'apprécie parce que l'information existe et moi je veux aussi la connaître. Mais aujourd'hui j'ai vu une sorte d'ironie qui m'a conduite à cet article. Aujourd'hui se ne sont ni les sites, ni les blogs qui m'on éclairé sur la conférence Sony mais c'est ma PS3 elle même ; trailer des jeux à venir, vidéo de la PS Vita, vidéo des jeux de la PS Vita, le tout sur mon grand écran en qualité HD ce qui change des vidéos hébergés par Youtube. Hier c'est Electronic Arts qui envoyé sur ma boite mail les liens vers sont site avec les trailer de Mass Effect 3 et autres nouveautés. L'ironie du sort c'est que maintenant les constructeurs court-circuitent eux même les routes de l’information en se passant des blogueurs pour s'adresser directement à leur joueur. C'est la magie des réseaux, la magie du futur. Pourquoi je passerai du temps à écrire un article sur la prochaine console de Sony si Sony balance lui même l'information aux potentiels lecteurs ?

 

Il est possible, probable que cet article soit sans queue ni tête, mais je vais être fou et essayer de faire une synthèse de ma pensée ; les blogueurs ont tué la magie du jeu vidéo donc l'E3 est devenu prévisible mais ça ne m'empêche pas d'aimer les blogueurs ni d'en être un moi même.

 

Des questions ? Des réactions ?

 

babesbooth.jpg

quand je parlais d'oeil bovin ...

Retour à l'accueil