La nuit où j’ai rêvé qu’il fallait sauver Atari

Publié le 23 Novembre 2012

Cette nuit j’ai fait un rêve, un rêve étrange. Il se déroule dans une maison de campagne avec une table en bois, une grande cheminée, un repas et autour de cette table des personnes d’un certain âge que je ne connais pas. Au détour d’une discussion j’apprends que l’homme en face de moi est un capitaine d’industrie qui déteint de nombreuses marques parmi lesquelles Atari. Naturellement la discussion s’enclenche sur le jeu vidéo et rapidement l’homme en question me fait comprendre que je suis plus calé sur la question que tous ses conseillers qui justement se trouvent avec nous autour de la table. J’apprends aussi qu’il dépense chaque année 30 millions d’euros en recherches & développement et 35 millions d'euros en communication ; j’avais beau être dans un rêve la situation d’Atari était la même quand dans la vraie vie c'est-à-dire déplorable et donc à en apprendant ça j’hallucine totalement sur les sommes dépensées pour un si piètre résultat.

 

C’est à ce moment de mon rêve que je me suis enflammé - non, pas comme la torche des 4 fantastiques, c’est juste que mon discourt est devenu encore plus passionné - ; je me suis lève et je commence à tenir un discourt bouillonnant dans lequel j’explique qu’aujourd’hui il n’y a que deux marques qui possèdent une légitimité pour parler de jeu vidéo c’était Nintendo et Atari et qu’à ce titre il faut sortir une nouvelle console Atari - je me rappel qu’à cet instant du rêve je me suis levé, je marche dans la pièce, je tourne la tête et je vois sur une étrangère une console Jaguar et le lecteur CD aussi qui sont posés là dans cette maison de campagne et qui prennent la poussière - mais que vu le temps que prendrait le développement d’une nouvelle machine, il faut sortir une réédition de l’Atari 2600 qui serait une sorte de console virtuelle au sens où tous les jeux seraient dématérialisés et bien sûr ils seraient tous reprogrammés pour être à la sauce HD. A ce moment là comme c’est un rêve la scène est entrecoupée par un montage d’images de jeux Atari 2600 remastérisé sauce HD, je me rappel notamment d’images de Pitfall - jeu auquel je n’ai jamais joué je tiens à le préciser -.

 

Ensuite je développe tout un argumentaire sur la dématérialisation comme l’avenir du jeu vidéo et que c’est à Atari de surprendre les autres constructeurs en se lançant avant eux. Ensuite comme si mon rêve était coupé par une publicité je vois une image d’un enfant assit par terre devant une Atari 2600 sauf sur la zone en plastique noire sous le port cartouche est un écran tactile. Retour à la maison de campagne, l’homme à limogé ses conseillés, il s’approche du feu et dans un petit placard à coté de la cheminée il sort un vieux sac plastique d’où il me sort un pleins de câbles et de joysticks et à partir de là nous avons une discussion sur les pad originaux de l’Atari 2600 et mon rêve s’arrête là-dessus.

 

Je vous garantis que c’est un rêve que j’ai 100 % rêvé cette nuit. Aussi bizarre que cela puisse paraître je n’ai jamais eu d’Atari 2600 - non, moi j’ai débuté sur Mattel Intellevision - et je n’ai d’ailleurs jamais été un fanboy de la marque Atari. Je suis donc incapable de vous expliquer le sens de ce rêve, je n’ai rien lu, rien entendu, rien pensé sur Atari ces derniers temps, ni même jamais je crois, bref je ne comprends pas pourquoi cette nuit mon esprit à voulu sauver la marque Atari. Si quelqu’un à une explication à me donner autre que les jeux vidéo sont dangereux pour la santé ou celle qui suppose que je suis complètement fou je suis preneur. En tout c'est assez curieux de faire un rêve avec un tel placement de produit, peut être que cela préfigure du futur ...

 

http://img15.hostingpics.net/pics/857475atari2600pacman.gif

Rédigé par Mémoire de joueur

Publié dans #Souvenir de joueur

Repost 0
Commenter cet article

Manveru 25/11/2012 22:06


Merci pour ta réponse, en fait j'ai également un autre peur liée à la dématérialisation: celui de perte de contenu artistique à fort valeur ajoutée, combien des séries, films, programmes télé ont
été perdus dans les archives, car ils n'étaient pas distribués/vendus physiquement à la grande publique (comme on fait maintenant avec les DVD séries télé), pour l'histoire future, uniquement ce
qui sera sauvé, perdurera, donc les jeux qui existent sur les supports physiques fiables pourront témoigner en futur leur valeur artistique ou l'autre à ceux qui ne le connaissent pas, les autres
... vont disparaitre.

Trulsrohk 25/11/2012 16:05


Ah mince j'aurai du mal à le prouver vu que c'était il y bien longtemps chez un ami d'enfance que j'ai perdu de vu depuis et qui de toute façon à du s'en séparer. Mais j'ai une Atari 7800 comme
première console que j'ai toujours chez moi, ça marche ?

Trulsrohk 24/11/2012 23:23


L'atari 2600 la console sur laquelle j'ai touché au jeu vidéo pour la première fois...


Sinon assez space ton reve ^^ Peu etre que ton destin est d'etre le sauveur d'Atari mais que tu ne le sait pas encore

Mémoire de joueur 25/11/2012 11:36



Tu as raison, c'est peut être un rêve prémonitoire, si c'est le cas j'offrirais une Atari 2600 nouvelle édition à tous les joueurs qui pourront me prouver que c'est la première console qui leur a
fait connaître les jeux vidéo ^^



Manveru 24/11/2012 19:13


Article bien intéressant, par contre je ne suis pas du tout d'accord avec dématérialisation des jeux ... je pense que leur lien avec la réalité, c'est ce qui les donne la vraie valeur commerciale
(même si ceci peut paraitre stupide, mais le fait qu’un contenu virtuel peut être copié à l’infini, diminue sa valeur). Pour utiliser un autre exemple : un livre de Seigneur des Anneaux sortie
sur un beau papier et en cuir me parait beaucoup plus intéressant qu’un e-book PDF.

Je dénonce également le DRM qui est directement liée à des jeux dématérialisés. Le joueur ne possède plus rien qu’un fumeux « droit » révocable de jouer le jeu tant que la plateforme
dématérialisé existe ; en cas de son disparition les jeux chers, pour +50€ disparaissent comme par un coup de magie.

Mémoire de joueur 25/11/2012 11:32



Je dois induire une petite nuance, ce n'est pas parce que dans mon rêve j'ai tenu le discours comme quoi le dématérialisé est l'avenir du jeu vidéo que je partage cet avis. Quand je suis réveillé
je suis comme toi, convaincu de la valeur important de l'objet et de son impact dans le réel et je suis sûr que dans le futur les deux modèles économique perdureront le démat et les jeux en durs,
au moins jusqu'à ce que toutes la france voir tous l'occident possède une connection internet fiable et suffisante pour pouvoir télécharger sans que ça ne prenne trois jours ou que l'on puisse
joueur en streaming de manière potable.


 


Parce que le risque du tout démat c'est le risque de perdre les joueurs qui n'auront plus accès aux contenus je pense