Le non-test de The Cave

Publié le par Mémoire de joueur

The Cave c’est un petit peu le jeu à la monde dans le petit monde des blogs de jeux vidéo ; avec ses airs de petits jeu indépendant - la grande hype du moment - réalisé en collaboration avec Monsieur Monkey Islande 2 alias Ron Gilbert The Cave a tout pour plaire, même un trailer alléchant. Du coup histoire de ne pas passer pour le dernier des cons de mauvais goût j’ai téléchargé la démo du jeu dès qu’elle a été disponible sur le PSN ; il serai dommage de passer à coté d’un jeu au potentiel culte - je crois que la course au futur jeu culte est un serpent de mer qui hante tous les gamer, promis un jour on en parlera -. Mais après un premier contact assez sommaire -le temps d’une démo - il y a deux solutions :

  • soit la réputation de The Cave et surfaite et le jeu n’est pas si bien que cela
  • soit je ne suis pas fait pour les jeux qui se déroulent dans des grottes - référence à Knytt Underground lui aussi un jeu de grotte que je n’ai pas su apprécier -

 

Bien sûr, on peut me reprocher d’avoir fait le petit joueur en téléchargeant seulement la démo mais bon à quoi ça sert une démo si elle n’est pas suffisante pour jauger la capacité du jeu à nous plaire ? J’ai donc lancé cette démo -très mignonne au demeurant - et j’ai dû passer au moins une heure pour arriver à son terme, une heure pour me sortir d’un passage qui devrait se jouer en 5 ou 10 minutes je suppose, je n’ai pas honte de le dire j’ai même fini par chercher la soluce sur internet ; je crois que si l’on a besoin d’une soluce pour finir une démo c’est que l’on est pas fait pour ce jeu. Cela m’a fait comprendre que je n’étais pas fait pour ce mélange de plate-forme avec plus les énigmes tirées par les cheveux. Avec moi l’alchimie rigolote cool jolie et maline ça ne prend pas ; ça me rappel comme je n’ai pas accroché à Trine 2. En plus je trouve que le coté plate-forme n’est pas extra notamment à cause dans une inertie assez particulière - mais moins horripilante que celle de Hell Yeah -, surtout que dès la démo on sent qu’il va y avoir pas mal d’aller retour pour débloquer les énigme, bref j’ai trouvé cela laborieux. Alors peut-être que le jeu est bon, peut-être faut-il y jouer au-delà de la démo mais moi je n’arrive pas à adhéré au principe. Si un jour il est offert par le PSN+ je le ferai c’est sûr mais d’ici là je ne vais pas le payer ; j’ai déjà payé pour Retro city Rampage et j’estime donc avoir déjà donné ma part aux œuvres muséales et autres œuvre d’auteurs. La seule véritable qualité de The Cave c’est que cela m’a redonné envie de jouer à Machinarium, un vrai point’n click foutraque avec une minuscule dose de plate-forme et des énigmes à la fois poétique, dérisoire et absurde, on en reparle plus tard.

 

the_cave_concept_art-ron-gilbert.png

Sept personnages et autant de niveaux différents que je n'ai pas fais en restant à la démo de The Cave

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article