Ce matin je me suis réveillé à l'aube, bien avant le cri strident du réveil. C'est normal ce matin est l'aube d'un jour nouveau qui ne sera pas comme les autres car aujourd'hui sort la PS Vita la nouvelle bombe de chez Sony ! Alors que le soleil dardait à peine sa faible lumière par dessus l'horizon paresseux j'étais déjà sous ma douche en sifflotant un air techno entendu sur une course de Wipeout 2048. A cette heure matinale aucun risque de louper le livreur qui comme le messie, les rois mages et le père noël avant lui doit m'apporter un précieux présent qui porte le doux nom de PS Vita. Mercredi 22 février c'est noël avant l'heure ou noël après l'heure, c'est en tout cas un jour de gloire parce qu'aujourd'hui je vais appartenir à une nouvelle génération de joueurs, celle qui pourra dire : La PS Vita j'y ai joué Day one ! Fini pour mois les souvenirs amères de n'être qu'un jour de la masse, un de ces suiveurs sans personnalité. Aujourd'hui je dépucèle une aire nouvelle du jeu vidéo !

Le café à un goût amère ce matin, ça n'a rien d'étonnant parce que c'est du café et qu'en plus j'ai oublié de le sucrer, il faut dire que mon esprit est ailleurs il vagabonde déjà dans les rues de ma ville et je m'imagine dans le tram entrain de jouer à Uncharted Golden Abyss entre l'arrêt de la Poste et celui qui sent la pisse près de la gare. Le réel ne sera plus jamais le même et le jeu vidéo non plus, ressentir les soubresauts du tram en essayant de locker les ennemis n'aura pas la même saveur, me contorsionner sur ma place de seconde classe dans le TGV pour viser avec ma Ps Vita les bons décors de Gravity Rush est une perspective merveilleuse. J'attendais cette révolution de technologie portable pour enfin jouer comme un adulte, un vrai ! J'ai tellement hâte d'exhiber ce bijoux dans le bus, fini les Angry Bird et autre jeux à la con tellement casual que j’avais honte d’y jouer en public, je vais enfin pouvoir assumer que je suis un gamer dans la vraie vie. Et puis avec ma PS Vita jamais mes chiottes n’auront été aussi hi-tech.

10 heures, on sonne à ma porte. Comme un seul homme je me précipite pour ouvrir, malheureusement ce n'est que le facteur qui entre deux factures que je ne pourrais pas payer ce mois-ci vu le trou que creuse la PS Vita dans mon budget m’apporte les accessoires que j'attendais pour ma console ; une protection, un pochette de transporte. Je déballe ces accessoires et je caresse du regard ma console invisible. J'attends toujours le livreur de chez UPS qui doit livrer chez moi ce le saint Graal de la consommation de pointe. J'en profite pour définitivement ranger ma PSP dans sa boite d'origine, je la glisse dans le linceul de plastique qui lui servait d'écrin quand je l'ai achetée et je range la boite en bas de l'étagère entre la boite où repose la 3DS et celle de la PSP Go et de la Lynx II.

Mon cœur palpite, j’ai hâte, je veux en finir avec l’idée d’être un rétro gamer ou un gamer du présent, je veux devenir un néo gamer, je veux jouer à la pointe de la modernité, devenir un prescripteur de tendances et d'information. Dans quelques heures je vais devenir un leader d’opinion, le premier, le modèle, l'avant-garde, je vais surfer sur le haut de la vague de la nouvelle tendance. J'ai savamment nettoyé la table, préparé le cutter et l'appareil photo, j'ai déjà écris le gros de l'article, il ne me manque que le clou du spectacle, la star qui en coulisse se fait désirer : la PS Vita. On re sonne, je me re dresse comme un toujours seul homme pour ouvrir. Il est petit et plutôt moche mais je pourrais l’embrasser et lui faire l’amour à ce livreur UPS qui me fait signer sur son terminal. Une seconde avant j'aurai pu lui faire l'amour et la seconde suivante je lui claque la porte au nez et tenant mon précieux carton.

Je rentre, je m’installe religieusement, le rite est va pouvoir se dérouler comme prévu. J’ouvre le carton comme un chirurgien opère à cœur ouvert, je suis fébrile mais vaillant. Dans le carton il y a la boite blanche et bleue surtout avec l'inscription PS Vita. Je la sors et enfin je mets en branle le grand déballage, unboxing minutieux, je sors tout et à chaque étape je prends une photo pour qu'un jour chaque éléments, chaque notices, chaque câbles puisse retrouver sa place originelle ; j'accouche cette PS Vita sans césarienne et bien tôt elle est là, je la tiens entre mes mains, plus lourde, plus dense, plus majestueuse que n'importe quelle autre console avant. Dans sa robe noire je ne peux m'empêcher de penser à la Lynx II mais ici tout est mieux, tout est plus mieux, plus nouveau, plus neuf. J'en oublierai presque de déballer les deux jeux qui viendront déflorer ce fleuron de la modernité : Fifa 12 et Uncharted Golden Abyss, je pense que je téléchargerai aussi Wipeout 2048. Je ne sais pas si je peux l'allumer, si je dois la charger, mettre un jeu et jouer ou bien attendre, me délecter. Mais l'actualité n’attend pas, il faut que le show commence ; j’exhibe donc sur mon blog la précieuse compagne de mes jours prochains.

Avant de vous laisser j’ai juste une dernière chose à vous dire ; tout ceci n’est que du vent, un délire absurde, je n’ai pas précommandé de PS Vita, je n’ai pas reçu de PS Vita, je ne compte même pas en prendre une d’ici les 10 prochain mois mais ce n’est pas pour autant que je devrais me priver d’en parler. Ceci est donc un non article sur une console que j’ai non acheté, vous me laisserez peut être un nom commentaire.

 

PS si vous percevez comme une pointe d’ironie dans mon propos disons que c’est presque fortuit et que je ne vois pas de quoi vous voulez parler

 

unboxing-ps-vita-and-games-01.jpgps-vita-unboxing05.jpgPhoto absolument pas contractuelles outrageusement volées sur la toile

Retour à l'accueil