Mon avis après quelques heures sur Final Fantasy XIII-2

Publié le par Mémoire de joueur

A peine le temps de finir FF XIII que je me suis lancé dans la suite bis du jeu le bien nommé Final Fantasy XIII-2 et après une dizaine d'heures de jeu passé dans la nouvelle itération de Square Enix impossible de ne pas faire le point ni la comparaison entre les deux jeux. De prime abord la chose est entendue : Final Fantasy XIII-2 est très différent de son prédécesseur, plus que différent il semble s'inscrire comme son exacte opposé en tout cas une réponse très différente faites aux joueurs. Oh bien sûr Final Fantasy XIII-2 est la suite directe de FF XIII ; on conserve la même mécanique de jeu agrémentée de quelques améliorations comme le fait de pouvoir changer de leader pendant un combat où la gestion des familiers et de quelques enlaidissements aussi comme l'amélioration des cristariums devenu très confuse. On garde aussi le même cadre, Cocoon et Gran Pulse et bien sûr on conserve tout ce qui s'est passé dans FF XIII enfin plus ou moins et ça devient très intéressant. Final Fantasy XIII-2 n'est pas une simplement une suite mais c'est aussi je crois une réponse de Square Enix aux joueurs qui se sont montrés très critiques envers FF XIII il fallait donc marquer une vrai rupture tout en conservant l'héritage. Et dès les premières minutes on comprend bien que l'on va devoir louvoyer avec l'héritage narratif de FF XIII. Mais si Final Fantasy XIII-2 marque une rupture c'est aussi sur la forme narrative ; là ou FF XIII n'était qu'une unique et longue narration certes complexes mais rectiligne - à l'image du level design des premières heures - Final Fantasy XIII-2 s'engouffre dans une narration éclatée ; nos héros vont voyager dans le temps et l'espace fractionnant la narration en petites boucles autonomes. Et si l'histoire que de FF XIII était plutôt confuses et complexe celle de Final Fantasy XIII-2 se montre bien plus claire ; le jeu fonctionnement par scènes certes interconnectées mais aussi autonome ; dans chaque scène il y a un morceau d'histoire clair et compréhensible. En enchainant FF XIII et sa suite bis ces différences sautent aux yeux mais ce n'est pas pour autant que je les ai trouvées convaincantes.

Ce qui saute aux yeux dès le début de Final Fantasy XIII-2 c'est Square Enix a réinjecté une bonne dose d'éléments RPG classique dans l'univers aride de FF XIII ; c'est à dire des zones d'habitation, des PNJ avec des discussions sans intérêts, des missions secondaires, des combats aléatoires - enfin semi aléatoire puisque s'ils nous tombent dessus sans prévenir on peut malgré tout essayée d'y échapper -, des coffres, de l'argent et des endroits pour le dépenser - j'avais été halluciné par l'incommensurable radinerie de FF XIII -, des énigmes à la con, bref tous ce qui "manquait" parait-il à FF XIII et qui hache et ampute l'aventure de son rythme. J'avoue que je n'ai pas particulièrement été heureux de retrouver tout cela tant l'expérience procurée par FF XIII a été intense et semble lointaine de Final Fantasy XIII-2. Mon avis est donc mitigé ; je ne suis pas déçu mais pas non plus conquis radicalement. Mais le fait de revisiter l'univers et l'histoire de FF XIII à travers cette version bis est un enjeu suffisamment excitant pour me tenir en haleine toutes les heures qu'ils restent pour aller au bout du jeu. Donc je vais retourner dans ce jeu qui semble promettre de très nombreuses heures de jeux pour explorer toutes les boucles temporelles et au sein de ces boucles finir toutes les quêtes annexes, ça promet des nuits blanches et des nuits blanches ...

 

noel_serah_kaias_1.jpg

Publié dans Chronique de joueur

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

aquab0n 04/02/2012 12:20


Je n'ai pas compris :p

aquab0n 04/02/2012 10:33


Et bien bon jeu :)

Mémoire de joueur 04/02/2012 12:18



c'est un jeu justement