Double comeback – retour dans le temps – lors de mon dernier article j’annonçais avec fierté que je faisais mon entrée dans la ronde technologique des possesseurs de consoles nouvelles générations #PS4Inside. Et puis plus rien, silence et jeux et la période de fêtes, puis des soldes et déjà nous voilà avec les deux pieds dans 2017 et lorsque l’on décroche nos attentions de l’écran de divertissement c’est pour voir comme le monde de 2017 semble glisser dans la fange. Qu’importe, nous avons branché à nos écrans l’opium du peuple connecté – ou déconnecté c’est selon votre point de vue – et nous abreuvons nos âmes aux sources de pixels en espérant que le doux élixir soit un peu anesthésiant.

Pourquoi est-ce que je suis là ? Pour paraphraser la morosité actuelle ou pour lister les objets jeux vidéo que je collecte pour construire un mur entre mon jardin intime et le monde divaguant vaguement Mexicain ? Pour la seconde option bien sûr – joueur de jeux vidéo et consommateur ; un acteur économique pauvre qui cherche toujours à jouer en passant entre les mailles des nasses banquières -, il y aura donc des achats d’avant Noël, archéologie de décembre. Ensuite il y aura des réjouissances de Noël et si le temps me paraît raisonnable je m’adonnerai à l’exhibitionnisme de solde ; si je n’ai pas cette audace aujourd’hui je l’aurai demain.

Si l’on exhume mes derniers articles on remarque que le dernier jeu PS3 que j’ai chroniqué c’est Diablo III que j’ai fini par vraiment apprécier en arrivant enfin à comprendre l’esprit du jeu et jouir de ses mécaniques. Je suis vraiment entré de ce jeu qui est une telle jubilation lorsqu’on s’abandonne à lui qu’il est un excellent divertissement et un puissant anesthésiant pour mon esprit avec son côté hypnotique et psychédélique. Alors le premier jeu que j’ai acheté pour fonder ma ludothèque naissante sur PS4 c’est Diablo III reaper of Souls. Je n’ai pas été dépaysé en passant de la PS3 à la PS4 mais ce n’est pas ce que je cherchais, j’ai retrouvé ce que j’avais appris à aimer dans la version PS3. Et lorsque j’ai besoin de me vider la tête sans réfléchir je retourne sur ce jeu dont j’ai terminé une énième foi le monde classique cette nuit durant une longue insomnie.

Ensuite c’est le prix qui a guidé mon second achat. J’avais envie de jouer, et d’assouvir tranquillement mon exploration des itérations fantasy qui pullulent dans un genre que je dirais hybride d’action, de beat’em all et de RPG, bref de l’action RPG. J’ai donc acheté Bound by Flame, ces achats datent du mois de décembre et en écrivant cet article je pensais que je n’avais pas encore testé ce titre, sauf que je viens de réaliser que si. Je n’ai pas persévéré longtemps, et j’ai fini par me retrouver bloquer par un combat que je ne parvenais pas à remporter. J’y reviendrais sûrement parce que le souvenir qui me revient n’est pas mauvais, juste un peu frustrant. Tout comme Diablo III Reaper of Souls est un jeu à cheval sur la PS3 et la PS4 Bound by Flame a aussi le cul entre deux générations ce qui s’en ressent un peu visuellement.

J’avais ensuite envie de voir un jeu qui envoie un peu plus de lourd dans les graphismes et toujours sans trop dépenser. Et là je me suis rappelé que The Order 1886 avait été vu à sa sortie comme la vitrine technique de la PS4, c’est ce qui me fallait. Je me suis aussi souvenu que le jeu était particulièrement court, ce qui explique, je suppose, qu’on le retrouve en grande quantité et a pas cher dans les magasins d’occasion. Voilà donc que j’ai acheté The Order 1886 et comme j’en avais envie j’ai pris ma petite claque visuelle, mais pas que ! L’ambiance et le scénario conduisent une super narration. Le tout est peut-être un peu lent, ou un peu lourd dans l’impression qu’il me laisse, mais la position de spectateur dans laquelle on se retrouve souvent et presque toujours jouissive. Je n’ai pas encore fini le jeu, mais je prends mon temps et je me délecte des shoots d’uchronie steampunk que le jeu me donne.

Je rappelle aux poissons rouges que cet article chronique les jeux que j’ai pu acquérir en décembre. Décembre le mois où est sorti un film dont je n’ai pas encore rédigé de critique (chose que je voudrais malgré tout parvenir à faire bientôt) et qui se nomme Rogue One, premier spin off de la saga Star Wars. Du Star Wars au cinéma, envie d’acheter des jeux sans trop se ruiner, envie de synergie d’imagination cross média ; tout était réuni pour que j’achète Star Wars Battlefront. Là encore je me suis pris ma claque visuelle qui s’en est suivie par une claque d’amateur de Star Wars et en retour une claque de skills parce que comme toujours je suis absolument mauvais dans ce genre de jeu. Mais le plaisir de s’immerger en pleine bataille compense la frustration de jouer comme une bouse et de mourir comme une merde trop souvent. Mais à ce prix (je ne sais plus lequel exactement mais pas cher) pouvoir se plonger vraiment au cœur de Star Wars en incarnant généralement la piétaille et la chair à canon c’est totalement extra.

Voilà qui clôture mes achats de jeux PS4 d’avant Noël. Mais réduire mes achats de jeux aux galettes physiques pour lesquelles j’ai dépensé de l’argent ça serait manquer de respect ce que je considère comme la découverte d’un de mes jeux favoris toutes époques confondues, je veux parler de Darkest Dungeon. Il a longtemps que je surveillais ce jeu et que j’espère pouvoir y jouer parce que ce titre avait des attraits qui me paraissaient aussi séduisants que vénéneux. Donc une des premières choses que j’ai faite en connectant ma PS4 au Playstation Store c’est d’acheter et télécharger Darkest Dungeon. Et boum ! Découverte absolue d’une mécanique que j’adore ; un coup de foudre express, ultime, violent et épique. Je viendrais faire la chronique de ce jeu et l’éloge de son génie assez rapidement je pense, donc je n’en dis pas plus.

Après les achats qui construisent ma ludothèque PS4 il est temps de rendre hommage aux cadeaux de Noël qui sont venus s’ajouter aux dépenses antérieures.

Quatre nouvelles unités de jeu PS4
Quatre nouvelles unités de jeu PS4
Quatre nouvelles unités de jeu PS4
Quatre nouvelles unités de jeu PS4

Quatre nouvelles unités de jeu PS4

Mon plus gros coup de coeur depuis Ni No Kuni sur PS3 !

Mon plus gros coup de coeur depuis Ni No Kuni sur PS3 !

Je vais commencer la présentation de mes cadeaux Noël en invoquant deux sets de dés, des dés me dites-vous ? Oui des D6, enfin des dés à six faces parce que je suis passionné de jeu de rôles et que j’ai le goût de la pop culture j’ai eu la chance de recevoir des dés à thème. Le premier set ce me fait mentir parce que ce n’est pas tout à fait un set à thème, quoiqu'il s’agisse d’un set des Fudge dans un style cyber. On peut considérer ces dés comme des D3, et je n’en avais pas, ce qui tombe bien parce que ces dés sont nécessaires pour jouer au système Fate donc je parlerais peut-être un jour. L’autre set c’est un magnifique set de dés Docteur Who ! Je le dis encore : Wahoo ! Ces dés sont vraiment superbes. Ce sont les dés de Doctor Who RPG, un jeu de rôles que je ne possède pas comme je ne possède pas la maîtrise de la langue étrangère. Reste que ces dès qui affichent sur leurs faces, Daleks, Cybermen, K9, UNIT et le fameux Tardis. Je me répète mais j’adore ces dés.

Après ce petit intermède jeu de rôles, j’en reviens aux jeux vidéo et à la PS4. Ça faisait quelque temps que je lorgnais sur les figurines de Lego Dimensions. Certains diront que je suis faible, d'autres me comprendront, mais difficile de rester insensible à ces sets de Lego contenant un personnage et un véhicule s’inspirant de différents univers de la culture populaire, des Simpson au Seigneur des anneaux en passant par Docteur Who et toutes les licences qui font la fortune de la firme Lego. Donc je lorgnais, je me renseignais, j’étais tenté, j’hésitais, je désirais et finalement pour Noël ma copine a eu la bonne idée de m’offrir le pack de démarche de Lego Dimensions, le pack où l’on retrouve les figurines du Batman, de Gandalf, de Wyldstyle, la Batmobile ainsi qu’en exclu la figurine de Super-Girl. Je venais de terminer l’histoire de Lego Star Wars le réveil de la force, ça tombait donc à pic de pouvoir commencer cette expérience. C’est idiot, mais j’ai pris du plaisir à construire le portail Lego qui vient agrémenter le socle où les figurines sont déposées, j’ai retrouvé les sensations et les souvenirs de lorsque j’étais gamin et que je construisais mes Lego. Je suis passé à côté de Skylanders et de Disney Infinity où des Amibo, c’est donc une totale découverte pour moi de ce genre de jeu. Et très sincèrement j’adore. Prendre, poser, prendre poser et mixer les univers, je suis désolé mais j’adhère. C’est vraiment un super cadeau que j’ai eu la chance de recevoir, un cadeau qui a beaucoup influé sur mes soldes d’hiver 2017, vous le verrez bientôt (mais je vois d’ici une dizaine de pack qui attente sur le bureau).

Pour terminer cet article je veux parler d’une belle trouvaille que j’ai faite sur PSP trouvée un peu par hasard durant les vacances de Noël. Pour la petite histoire, nous sommes allés passer les fêtes chez les parents de ma copine en Normandie région que je ne connais pas. Entre deux repas de fête nous avons joué les touristes et en se baladant je repère une petite boutique de jeux vidéo, le genre de boutique indépendante où l’on trouve quelques jeux récents et beaucoup de rétro. J’entre, je fouine et je suis surtout impressionné par les prix ; une Mattel Intellivision en boîte à 130 euros ou une Atari 2600 elle aussi en boîte à 80 euros … Même si les prix sont dissuasifs, ce type de boutique est toujours un plaisir pour les yeux et pour la nostalgie. Donc je fouine un peu sur les titres PS4, PS3 et PSP. C’est là que je repère un titre que me semble ne pas être courant c’est Disgaea 2 - Dark Hero Days - sur PSP avec jaquette et notice en français. Je ne suis pas un expert en PSP, mais je crois savoir que les jeux Disgaea sont appréciés et plutôt chers. Vu les tarifs affichés dans la boutique je redoutais le prix, mais lorsque je regarde j’ai la surprise de voir le jeu affiché à 11 euros. Cela m’a semblé une bonne affaire donc je n’ai pas hésité et j’ai pris ce jeu qui trône fièrement dans ma petite collection de titres PSP. En sortant j’ai eu la curiosité de regarder si j’avais faits ou pas une bonne affaire et j’ai eu la bonne surprise de voir que la plupart des boutiques revendent le titre au double de ce prix au minimum.

C’était en 2016, et déjà nous sommes en février ; mais qu’importent mes briques sont là et s’imposent comme les fondations du mur que je dresse dans mes écrans pour faire rempart au monde morose qui arrose 2017 dans ses geysers anxiogènes, fondations du mur que je construis dans mon crâne pour architecturer une demeure secondaire mi-château fort mi-musée du souvenir où je pars en vacances lorsque je veux mettre mon esprit au vert, et fondation du mur qui se lève comme un monument cardiaque où se repose mes affectes.

Joueur / consommateur et auteur littéraire de ce blog. C’est ainsi que je suis en train d’écrire 2017.

Merci à vous

Set de dés sublimes, à la fois ça peut sembler être trois fois rien, mais ce sont des cadeaux que j'adore parce qu'ils parlent à ma passion du jeu de rôle
Set de dés sublimes, à la fois ça peut sembler être trois fois rien, mais ce sont des cadeaux que j'adore parce qu'ils parlent à ma passion du jeu de rôle
Set de dés sublimes, à la fois ça peut sembler être trois fois rien, mais ce sont des cadeaux que j'adore parce qu'ils parlent à ma passion du jeu de rôle
Set de dés sublimes, à la fois ça peut sembler être trois fois rien, mais ce sont des cadeaux que j'adore parce qu'ils parlent à ma passion du jeu de rôle

Set de dés sublimes, à la fois ça peut sembler être trois fois rien, mais ce sont des cadeaux que j'adore parce qu'ils parlent à ma passion du jeu de rôle

Voilà le noyau dur de ma petite famille Lego Dimensions qui va très rapidement s'agrandir
Voilà le noyau dur de ma petite famille Lego Dimensions qui va très rapidement s'agrandir

Voilà le noyau dur de ma petite famille Lego Dimensions qui va très rapidement s'agrandir

Et boum la petite trouvaille à 11 euros !

Et boum la petite trouvaille à 11 euros !

Retour à l'accueil