La limite de l’hyperréactivité des réseaux

Publié le 10 Juin 2013

De la haine à l'amour ; la Xbox One a le dont de faire tourner les têtes

De la haine à l'amour ; la Xbox One a le dont de faire tourner les têtes

Nous sommes en plein E3, salon qui lui-même tombe en pleine année de renouvellement générationnel de console HD ; PS4 et Xbox One en tête. Les joueurs, les blogueurs, les youtubeurs - qui sont souvent les mêmes - du monde entier semblent depuis des semaines être en plein émoi, prêts à s’enflammer pour un oui, prêts à réprimander pour un non. Ils semblent être devenus aussi versatiles qu’une jeune fille insouciante au cœur d’artichaut qui en sentant les parfums floraux, tombe amoureuse de tous les beaux garçons qu’elle croise mais qui peut en un battement de cils changer d’avis.

À chaque conférence, à chaque annonce, à chaque rumeur, à chaque démenti, à Shaka Ponk, nous avons droit sur les réseaux à une avalanche de réactions, de remarques, de projections, de prospectives et de prises de positions avancées ; et il y a des réactions pour tous les goûts, réactions à chaud, à tiède, à froid, lyophilisée, bio, allégée, végétarienne, fast-food, etc. On y va tous de notre petit mot, une bonne remarque, une critique, un avis, un trait d’esprit, on se sent presque obligé de réagir histoire de faire bonne figure même si dans le fond on n’a pas vu grand-chose, on n’a pas su grand-chose, bref même si on s’en fout.

Tout cela, vous le savez déjà pour peu que vous soyez un minimum présent sur la toile. Là où les choses deviennent amusantes, c’est quand les gens, blogueurs, youtubeurs, webjournalistes et toutes ces personnes qui se prétendent êtres « du milieu » réagissent avec sérieux, réagissent en tant que personnages « du milieu ». C’est drôle parce que justement ces gens se prennent au sérieux en essayent d’adopter une parole éclairée, mais en oubliant que le lendemain, ils vont peut-être devoir dire le contraire de ce qu’ils écrivent à l’instant. Le cas Mircosoft avec sa Xbox One semble un cas d’école ; hier encore on lui crachait à la gueule vis-à-vis de choix technologiques qui bouleversaient les habitudes des joueurs et ce soir les amateurs éclairés comme les pros semblent tous vouloir faire l’amour à la Xbox One parce qu’ils ont vu des jeux. Et après ? On rejouera la même avec Sony, Nintendo, avec Apple, etc. on juge à vide, on juge vite, on mélange ses fantasmes, ses envies, ses peurs, puis on achète, on adhère, on espère, on mélange ses fantasmes, ses envies, ses plaisirs. Nous sommes des girouettes à qui l’on exige de prendre position, une posture presque marketing - les discussions se terminent souvent par, j’achèterai / je n’achèterai pas telle console, tel jeu, tel produit -, on est sommé de savoir ce que l’on fera et surtout de savoir ce que l’on pense avant même que le produit en question soit terminé. Et les réseaux, Twitter en tête, devient le parfait vecteur de cette vacuité de l’immédiat parce qu’à ce jeu de la réaction à chaud on perd deux choses :

  • Le temps de la réflexion
  • Le temps du désir

 

Une fois que le joueur, consommateur potentiel, à perdu ces deux choses il devient à coup sûr plus docile aux grands jeux de la consommation. On perd aussi je trouve un peu de crédit quand on espère avec sur les jeux vidéo une parole un peu critique, mais bon c’est un point de vu très personnel. Personnellement, et pour éviter de passer pour une girouette plus encore que je ne le suis, j’ai décidé de ne rien dire au sujet de la Xbox One ni même sur la PS4, d’ailleurs j’ai même décidé de ne rien en penser non plus. Donc ce n’est pas la peine de me demander mon avis.

Rédigé par Mémoire de joueur

Publié dans #Actualités, #XboxOne

Repost 0
Commenter cet article

baudalex 04/07/2013 12:31

Sans oublier le retournement de situation quand Microsoft a fait machine arrière...
Je suis un peu du même avis que toi, les gens se prennent trop au sérieux et ont la grosse tête pour rien car se pense plus '' people ''.

Pour ma part, cette guerre de console n'est que superflue, moi je choisirais au fil du temps en voyant ce que chaque console peut m'apporter tant en nouveauté qu'en terme de jeux car c'est quand même son but premier...

Cette pseudo gueguerre me fait penser aux fanboys Apple vs Android, un éternel combat là ou il n'y a pas lieu d'en avoir.

Mémoire de joueur 07/07/2013 16:17

je suis d'accord avec toi sur le principe, c'est pour ça que je pense qu'on sera tous connecté sur la prochaine prochaine génération de console. Mais aujourd'hui notre taux d’équipement n'est pas encore suffisant à mon sens ; par contre même si les gamers aiment s'offusquer je pense que nos comportements sont prêts à ce tout connecté

baudalex 07/07/2013 11:55

Disons que maintenant, on est quasiment tous un minimum connecté.
J'en ai eu la preuve par moi même quand ma ligne ADSL m"a laché pendant quasi 2 semaines.
Au début je me disais pareil, c'est la merde sans box, obligé de passer par le tel pour internet mobile ect. mais aprés j'ai eu un déclic, tout les tel de maintenant font le modem.
Du coup j'ai pu récup le net sur ordi + console sans suppléments, certes c'est pas du haut débit et encore des fois c'était plus rapide que chez free c'est pour dire...

C'est pour ca que vu sous cet angle, le tout connecté ne me dérange absolument pas même si je suis concient que ce n'est pas 100% de la population gamer mais on doit pas en être trés loin pour autant ;)

Mémoire de joueur 07/07/2013 10:43

le problème de la connexion permanente c'était un peu le flicage bien sûr mais ce que je trouvais plus embêtant c'est tout bêtement pour les gens qui n'ont pas de connexion internet ou une connexion qui est souvent en panne. Tu te vois coincé devant ta console à ne pas pouvoir jouer parce que ta box est en panne ?

Après je ne doutes pas que la prochaine génération après la Ps4 / One sera full connectée et dématérialisée mais parce que je pense que d'ici là on aura une meilleure offre internet en France, en Europe et dans le reste du monde ^^

baudalex 06/07/2013 15:19

On est bien d'accord la dessus. Perso bien avant le revirement de situation de Microsoft, la xbox one me tentait déjà un peu plus que la PS4 tout simplement car j'ai une préférence pour le visuel des menus et l'interface dédié aux joueurs. je trouve que sony est un peu brouillon voir basique.

Aprés qu'elle soit connecté ou non moi peu importe, car mes consoles sont connecté H24 donc le système ne me génait absolument comme pour 90% des joueurs j'en suis certains mais dés qu'ils ont le sentiment qu'on oblige a faire un truc c'est fini... Seul le principe des occas/prêt me saoulait.

Je suis loin de voir Sony comme le preux chevalier tout comme Ubisoft d'ailleurs mais cela est un autre débat ^^

Mémoire de joueur 06/07/2013 14:28

effectivement j'ai écris l'article avant le revirement de Microsoft et donc le revirement des suiveurs ^^ C'est vraiment curieux et décevant de voir les gens aussi influençable alors qu'ils sont plus que jamais éduqué et informé que tout cela n'est que de la com et du marketing